à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (45) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (57) actualités (375) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (436) avant/après (16) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (14) Bowie (19) breaking news (157) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (270) clip vidéo (195) cocoon (5) collages & médias (42) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (35) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (53) daily gotham (9) de face (291) de profil (309) disques (418) Empire Of The Sun (18) en boucle (157) En Mode Dépêche (1) exclusif (143) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (85) Gainsbourg (14) Game Of Thrones (41) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (185) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (59) photographie (302) pieds poules (97) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (105) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (159) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (49) streetart (23) téléviseur (185) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (103) Valentin (57) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2014-05-19

Ne riez pas: Le Rubik's Cube a 40 ans.



La famille Rubik's Cube a fêté dignement les 40 ans du casse tête hongrois.


En 1974, Ernő Rubik invente un drôle de casse tête.
Mais bizarrement, il deviendra pour beaucoup l'un des symboles des années 80.

Il faut dire qu'au départ, le prototype avait les coins cassés et la tête de bois.

Seuls des signes et des carrés blancs distinguaient les différents éléments mobiles.
Mais ce n'était que le début de ses aventures qui allaient le mener aux quatre coins et aux six faces de la planète...


Ce n'est que plus tard que sa forme définitive, avec couleurs plus ou moins primaires (blanc, bleu, rouge, vert, jaune, orange) fera son apparition.

Il sera en vente dès 1977.
Il s'appelle encore à l'époque Magic Cube, avant qu'une licence soit négociée par Tom Kremer,  qui le commercialise à grand échelle sous le nom de  Rubik's Cube en 1980.

Le cube explose et tout le monde se l'arrache dans les cours d'écoles, aux machines à café, et dans les files de bureau de chômage.


Des championnats  internationaux sont même organisés pour ce jeu pas vidéo.

Il se multiplie, se décline (il y en aura même en diamants), et devient très vite une icône de la pop culturedes golden 80's, au même titre que Madonna , Dynastie, ou l'aérobic.

Pas étonnant dès lors de le retrouver régulièrement sur les compils nostalgiques de cette époque, tellement, le cube est so 80.


Faites le test vous même sur Google:

Tapez eighties sur le moteur de recherche et vous verrez  tous ces  éléments apparaître sur la première page des images proposées.

Google qui justement lui rend hommage aujourd'hui en proposant un doodle ludique sur sa page d'accueil, histoire de célébrer à sa façon un casse tête hongrois qui a quarante balais, tous ses facettes et qui n'est même pas rouillé des articulations.


Malgré les années, le Rubik's Cube n'a pas perdu la face...