à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (45) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (57) actualités (375) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (436) avant/après (16) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (14) Bowie (19) breaking news (157) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (270) clip vidéo (195) cocoon (5) collages & médias (42) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (35) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (53) daily gotham (9) de face (291) de profil (309) disques (418) Empire Of The Sun (18) en boucle (157) En Mode Dépêche (1) exclusif (143) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (85) Gainsbourg (14) Game Of Thrones (41) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (185) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (59) photographie (302) pieds poules (97) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (105) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (159) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (49) streetart (23) téléviseur (185) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (103) Valentin (57) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2014-05-20

Festival de Cannes 14 (7): It's raining men.



Ruffalo, Tatum, Miller et Carell: adopteunmec.cannes .


Tous les jours un oeil: de profil sur le festival.
Avec aujourd'hui du boeuf et des averses.


On vous l'avait promis dès le premier épisode, Cannes 14 c'est avant tout: des mecs, des mecs et encore des mecs.
De tous les styles et pour tous les goûts.
Pour toutes les générations, et pour toutes les bourses...

Previously:

On avait déjà eu un avant goût la semaine dernière, des Expandables à  Mads Mikkelsen, de Ryan Reynolds à Tommy Lee Jones, et de Gaspard Ulliel à Gérard Depardieu.

Mais cette semaine, on est encore passé à la vitesse supérieure sur le testostéromètre, puisqu'ont débarqué du train bleu une nouvelle vague de gentlemen acteurs, à moins bien sûr qu'ils soient arrivés avec la pluie.

Tinder:

Avec à ma droite: Channing Tatum , Steve Carrel et Mark Ruffalo, venus présenter Foxcatcher, le nouveau drame de Bennet Miller (Capote), un fait d'hiver qui tourne à la tragédie de lutte gréco-romaine.

Et à ma gauche: Robert Pattinson (qui a bien survécu à Twilight) , John Cusak (qui survécu au film catastrophique 2012) pour le dernier Cronenberg, Maps To The Stars.

Il en faudrait bien une de carte aux fans hystériques, ou une appli spéciale pour pouvoir géolocaliser tous ces messieurs.

Starsky et Hutch:

D'autant que des outsiders, avec un certain regard, pourraient venir encore perturber la fête:
Michael C. Hall et Don Johnson, respectivement anciens tueur et flic en séries, venus prouver que si il fait Cold in July au Texas,  it's raining men à Cannes en mai.

Il y en a une qui doit dire Alléluia, c'est la sublime Julianne Moore, vu que du coup, on ne voit quasi plus qu'elle en oiseau de paradis face à la banquise remplie de pingouins photographes.

Miss Météo:

Jessica Chastaing s'est pris un vent avec sa robe de mousseline parme.
A moins que ce ne soit une intervention divine de Marilyn Monroe pour donner son aval à la rousse qui doit l'incarner bientôt dans Blonde.

Et pour les cagoles qui trouveraient encore qu'il n'y en a pas assez!, on passe tout de suite aux prévisions pour demain...