à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (45) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (57) actualités (375) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (436) avant/après (16) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (15) Bowie (19) breaking news (157) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (270) clip vidéo (196) cocoon (5) collages & médias (42) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (35) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (53) daily gotham (9) de face (291) de profil (310) disques (419) Empire Of The Sun (18) en boucle (157) En Mode Dépêche (1) exclusif (143) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (85) Gainsbourg (14) Game Of Thrones (41) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (186) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (59) photographie (302) pieds poules (97) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (105) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (159) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (49) streetart (23) téléviseur (185) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (103) Valentin (57) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2014-05-19

Festival de Cannes 14 (6) : Soda Stream.




Hey, what did u essssspect?



Tous les jours un oeil: de profil sur le festival.
Avec aujourd'hui du bluff et des jumeaux.



Il n'y a pas de festival de Cannes sans stars, sans starlettes, sans fêtes et sans bulles.
Mais il peut parfois (c'est plus rare) y avoir des bulles sans alcool.
L'une des boissons gazeuses qui commence par Shhhhhh, installe d'ailleurs sa villa tous les ans pour des soirées et une compil en général à ne pas louper.
Enquête exclusive de nulle part de notre envoyé spécial de rien du tout dans le Cannes qui brille et justement pétille...


Tandis que les égéries du partenaire officiel défilent déjà sur le tapis rouge, parce qu'elles le valent bien et aussi parce que c'est marqué dans leur contrat, il y a donc une boisson qui depuis quelques années et quelques actrices, avance petit à petit ses pions sur la Croisette.

Après Nicole et Uma  (qui souvenez-vous avait vécu un véritable causchhhemar il y a deux ans), c'est maintenant Penelope qui s'y colle (si j'ose dire), avec son accent délicieux et fruité,  et qui est attendue avec la double casquette cheveux/limonade.
Verra-t-on Scarlett venir faire un happening/ démo dosettes pour la concurrence?

En attendant, sur le Bateau la Villa Schweppes, c'est Sébastien Tellier, un habitué, qui a sabré l'indian tonic avec un concert présentation de son dernier bébé, Aventura.

Laure Manaudou, qui n'avait pas bu, voyait pourtant double vu qu'elle sort avec un jumeau.
Par contre , on n'est pas près de l'entendre dire : Hé, à quoi tu t'attendais?
On croise les doigts.

Au même moment (on ne sait plus quelle heure il est de toutes façons)  au VIP, c'est Paris Hilton AKA la fille qui, c'est bien connu, sait tout faire,  qui officiait comme DJ.

La nièce de nos RHOBH préférées a commis une seule erreur:
Elle s'est gourée de manuel et a copié sa tenue dans La parfaite joueuse de poker, puisqu'elle portait des lunettes et des mitaines noires, comme pour empêcher le public de voir qu'elle bluffait.

Au même moment (on s'en fout, je suis en after depuis cinq jours) Julie Gayet était venue soutenir sa copine Cécile Cassel AKA Hollysiz à La Boulangerie Bleue (aucune blague douteuse disponible).

Toujours au même moment, au Blue Banana, deux stars de téléréalité  dont on a déjà oublié le nom sont en train de bosser.
Pas de pub pour du soda, mais plutôt des magnum de champagne.
Par contre, rien ne les obligeait dans leur contrat à montrer leurs faux seins.

Aujourd'hui je me réveille dans ma chambre d'hôtel (ou est-ce un rêve?)  avec le streaming live de la conférence de presse de Foxcatcher tandis que mon compatriote Hughes Dayez pose la dernière question.

On en reparle demain mais moi  je me demande surtout: quelle heure est-il?

L'avantage de Cannes c'est que ça ne dure pas un mois.
Le désavantage, c'est que ça ne s'arrête jamais.
En même temps, qu'est-ce qu'on expectait?