à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (381) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (445) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (296) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (61) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (161) RHOBH (16) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (189) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2015-01-31

Breaking News: Février 15, Le vrai luxe.




Oui, je vais faire mes courses en slip si je veux.

Oui, oui, oui, oui, on vous entend:
En ce moment, c'est pas la joie.

Pourtant, et en relisant les proverbes, on peut peut être, et je dis bien peut être trouver un sens à cette crise qui n'en est plus une, tellement sa longévité lui ôte toute connotation de mauvais moment à passer.

Là, on en est plutôt au CDI de morosité.
Mais ne comptez pas sur moi pour verser dans la spirale des talons...


Non, non, non, non, entendez moi bien:
La seule vraie fatalité est le fatalisme lui-même.

Aussi, et je sais que c'est plus facile à dire pour certains que d'autres, et j'aurais tendance à dire pour nous tous, souvenons-nous en justement.

Avec peu de moyens, mais avec un peu d'astuce et d'espièglerie, nous pouvons inventer les choses.

Oui, j'écoute de la bonne musique le matin car cela hydrate mes tympans.

Oui, j'imagine la suite des films, des livres, et des événements.

Oui, en amour je me raconte des histoires à ne plus dormir du tout.

Oui je dessine la mode, peint la société et colle les utopies.

Oui, je vais faire mes courses en slip si je veux.
(Mais je ne veux pas et c'est tant mieux).


De l'avis général, il est temps de ré-inventer les codes, qui à force ont perdu leur couleur.
Et ce n'est pas en ce qui nous concerne par manque de moyens.
C'est avant tout une question de volonté.
Et si c'était ça le vrai luxe en ce début d'année:
Se donner la possibilité, au delà de tout, d'être le plus créatif possible.
Et ça, c'est Palace...

Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.

illustration: détail des Très Riches Heures du Duc de Berry, mois de février.