à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (381) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (445) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (296) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (61) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (161) RHOBH (16) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (189) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2015-01-21

10 (bonnes) résolutions pour 2015.



En 2015, la stevia tu arrêteras.



Vous avez encore une bonne dizaine de jours pour présenter vos voeux (ou jeter vos mauvais sorts).
Voici donc dix (bonnes) résolutions pour 2015, histoire de ne passer à côté de votre année, ou pour ne pas passer définitivement du côté obscur...



- Arrêter la trottinette:

Sérieux, vous êtes ridicule.
Vous avez une jambe aussi grosse que le bras de Rafael Nadal.
Et le pire, c'est celle de vos enfants:
Ils jouent deux minutes, vous la portez le reste de l'après midi et vous nous ruinez les tibias parce que cette saloperie est intransportable et tourne comme une éolienne en mer du nord.
Il va falloir légiférer.
Revendez-la, quelqu'un a besoin de cet argent.


- Faire des économies:

Oui, c'est bateau. Sauf que par exemple votre caddie ressemble au Titanic d'une part (est-ce que vous avez VRAIMENT besoin de nouveaux torchons griffés Calvin Klein?), et que d'autre part, vous coulez votre budget en caisse tellement vous n'avez pas vu l'iceberg au milieu du rayon surgelés.
Un conseil: arrêtez les Family Pack, le vrai nom c'est appeau à pigeons.
Regardez plutôt les prix au kilo, c'est plein de kinder bonnes surprises.

Du coup, vous pourrez vous payer les torchons pour en faire un joli maillot à noeuds.



- Arrêter de dire du coup à tous les coins de phrases:

Vous dites tout le temps du coupdu coup c'est une succession de du coup par à coups, un martèlement pour les tympans qui du coup pue du cou.
Du coup, il va falloir trouver autre chose.
Dès lors? Par conséquent? Cause à effet? 
Les académiciens suent du coup.



- Faire du sport:

Oui je sais, ce n'est pas très original non plus. Mais je vous rappelle que faire du sport, c'est contracter des muscles, pas un abonnement à 1 million dollar pour y aller 3 fois par semaine la première semaine.
Courez, c'est gratuit et ça vous ruine les rotules tout en vous faisant passer pour malade tellement vous avez fondu.
Nagez, ça vous donne une envergure d'aigle royal et une bonne otite chronique.
Faites du yoga, c'est le seul "sport" vraiment non violent.
Même si les problèmes récurrents d'hygiène de votre voisin(e) vous donnent envie de lui claquer une bonne tarte au bikram.




- Arrêter les jeux à la con et chronophages:

Ecraser des bonbons dans votre canapé ne vous fait pas maigrir non plus.
La seule chose que ça brûle, c'est votre temps. 
Bientôt vous développez des cales aux doigts.
Vous vous transformez vous-même, par votre oisiveté, en un énorme caramel mou.
Vous finirez par coller à vos propres dents.



- Abolir la stevia:

C'est franchement dégueu, du coup ils sont obligés de mettre du sucre pour masquer le goût.
Si ça c'est pas du cynisme sans édulcorant.




- Dire un peu moins de mal des gens:

Le karma on y croit ou on y croit pas.
N'empêche: quand vous dites du mal de quelqu'un, vous pouvez être sûr(e) que ça finira tôt ou tard par vous retomber sur le profil.
Exception faite de ceux qui pratiquent en permanence l'autodérision  voire l'autoflagellation.
Eux, ils ont le droit car ne dit-on pas Charité bien ordonnée commence par soir-même? 





- Arrêter les selfies:

Bon je m'en suis déjà expliqué dans 10 bonnes raisons d'arrêter les selfies.
Mais ça continue.
En 2015, les selfies ça suffit!
Vous savez où vous pouvez ranger vos perches télescopiques.



- Se débarrasser des encombrants:

Objets inutiles et même pas pour les yeux, principes basés sur la loi de la culpabilité universelle, ou personnes aux fausses confidences (mythos), à la fausse bienveillance (juste pour vous enfoncer), ou plus simplement faux dèrches (comme on dit dans le jargon du métier).
Allez, ouste, du balai!


- Aimer son prochain:

Oui, ça c'est pas évident, on sait. Aimer les vieux qui trépignent d'impatience derrière vous à la boulangerie, aimer les mamans hystériques avec leur poussettes #véhiculeprioritaire, aimer la playlist "chanteuses à voix" de votre voisin dans le métro, aimer votre collègue dont la modestie est aussi confondante qu'un melon de Cavaillon, aimer votre ami(e) qui vous veut du bien en pointant systématiquement vos défauts à l'heure de l'apéro, aimer ce(tte) manager qui s'est arrêté(e) dans le manuel avant la leçon 1: dire bonjour, etc...

Les mauvais exemples ne manquent pas, ce n'est donc pas la peine de les suivre pour grossir le lot de ceux que Molière appelait "Les Fâcheux".

Et puisqu'il en faut toujours une onzième:

Ne pas avoir peur.

Car comme dit Yoda: La peur engendre la colère, la colère engendre la haine, la haine engendre la souffrance.

Et on a déjà assez souffert en 2014.

Et aller voir Star Wars en décembre, mais ça bon...

Lire les autres 10 bonnes raisons...

PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.