à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (381) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (445) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (296) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (61) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (161) RHOBH (16) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (189) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2014-11-04

En boucle: Jabberwocky/Pola




Jabberwocky: la suite logique sans les clichés du genre.



Ils avaient fait le carton plein en ouvrant leur drôle de Photomaton.
En toute logique, Jabberwocky  passe au Pola.

Dites Kiwi, 3,2,1: le petit EP va sortir...



Le single paru au printemps dernier est ici accompagné de jolis effets remix parmi lesquels on retrouve, tiens tiens tiens, le nom de Fakear (lire En boucle: Like A Friend).


Si d'aucuns crieront au Pomme C Pomme V, d'autres (dont moi) siffleront à la bonne heure.
1, La voix de Cappagli sur le titre enchante, 2, 3, les titres Quantif et Playground finissent de sonner l'heure de la récré.
4, Cela permettra aussi à ceux qui avaient raté Photomaton de ne plus faire la grimace.
Ils ont une seconde chance en le retrouvant ci.
En 5,6 remix nous voilà conquis à 10.

L'éléctro argentique de Jabberwocky séduit bien au delà des clichés du genre .
Et quelque soit le support, papier ou numérique, leurs morceaux choisis ont tout pour devenir des classiques (la phrase du vieux disquaire qui écoute la voix de son maître).
Vite, vite: l'album.


Lire les autres en boucle.

Bonus: le clip aux kiwis qui donne la banane (je sors).