à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (370) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (430) avant/après (14) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (154) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (266) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (49) daily gotham (9) de face (285) de profil (302) disques (414) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (82) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (38) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (183) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (21) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (297) pieds poules (95) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (103) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (68) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (100) Valentin (55) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2016-01-03

Exclusif: Les Stan Awards 2015


Il y a quelques jours à peine, dans une galaxie qui paraît lointaine...


Bon, ça va être compliqué, mais on va essayer.
L'année 2015 n'a pas franchement été folichonne pour tous, si on jette un coup d'oeil dans les rétro téléviseurs.

N'empêche, comme dit Valère Novarina, c'est dans le plus empêché que ça pousse.
Et des étoiles, il y en aura toujours, avant, pendant et après les guerres.
Pour ouvrir la Saison des Awards, voici donc une revue subjective du paysage astronomique de l'année écoulée.

Les voici, les voilà, ils sont venus ils sont tous là, ils ont vaincu ou déçu, mais toujours avec fracas,  ceux que vous attendiez ou pas,  les Stan Awards 15.

Générique (ndlr: John Williams ne nous a pas accordé les droits) ...




- Le Stan Award 2015 de la chanson qu'on va entendre en 2016 dans TOUTES les émissions de téléréalité, pour illustrer des moments dramatiques (genre une dispute à la sortie d'une étable auvergnate) mais pas que (on est pas à l'abri de la découverte d'une chambre esprit loft newyork zen princesse manga taupe): Hello de Adele.



Hello, t'as pas de shampooing?

***

- Le Stan Award de la chanson, du groupe, de la révélation, du tube, de l'hymne, et du clip de la mort qui tue 2015 et pis c'est tout:  Hyphen Hypen / Just Need Your Love.







***

- Le Stan Award 2015 de la chanteuse qui décidément ne fera JAMAIS les choses à moitié: Madonna pour l'ensemble de l'année 2015, vidéo #telethonvibe de Bitch I'm Madonna, cape géante et chute magistrale, pochette fausse bonne idée #donttrythisathome, la vie en roase, mais dont le boeuf à deux heures du matin sur la place de la République rattrape tout le reste.



Madonna (avec son fils) dans sa meilleure performance de l'année.

***


- Stan Award du film de 2015 sur lequel TOUT LE MONDE a un avis de spécialiste consultant, sans avoir ne serait-ce qu'une fois assisté à un cours de Yoda: Star Wars, The Force Awakens.



Croix de bois, croix laser, si tu l'as pas encore vu, c'est l'enfer.

***

- Le Stan Award de l'événement télévisuel qu'on a eu l'impression que le ciel tombait sur des millions de gaulois: le départ de Claire Chazal du 20h de TF1.

***

Le Stan Award de l'acteur qui ne rapporte pas de sous en 2015 mais qu'on est certains qu'il en a quand même gagné TOUT PLEIN: Johnny Depp.




Ô Sauvage mais pas sot.

***

- Le Stan Award de l'actrice qui décidément aime bien se mettre à nu à Cannes, mais de préférence sur les marches: Sophie Marceau.



- Le Stan Award 2015 du SPOILER qui est en passe de détrôner celui du lien filial entre Luke et Darth Vador, mais que celui-ci ne donne pas envie de savoir la suite si ça se confirmait : La mort présumée de John Snow dans Game Of Thrones.



To be or not to be continued?

***


- Le Stan Award du clip 2015 qui a fait de la culture GIF une oeuvre d' art, et de Dawson Leary un héros (enfin) universel: Drifted, par The Shoes.



***

- Le Stan Award de la chanson 2015 qu'on ne pourra PLUS chanter en 2016 sans s'exposer à des poursuites judiciaires: Take Me To The Church par Hozier.

***

- Le Stan Award de l'actrice la MIEUX payée en 2015, que si il y avait des transferts au cinéma, elle serait escarpin d'or: Jennifer Lauwrence.


C'est qui qu'a gagné (le plus), hein? C'est qui? (C'est moi).

***


- Stan Award 2015 du film dont la sortie fait PLEONASME avec son pitch, au début on regarde avec des yeux d'enfants et à la fin on part en courant: Jurassic World de on s'en fout un peu qui.

***

- Le Stan Award de la vidéo  de 2015 "Je sais que ça va être dur pour tes chevilles, ton melon, ta mèche, tes tattoos, tes tablettes et ton nombril mais, SORRY,  tu n'apparaîtras pas dedans": Sorry, de Justin Bieber.



Girls just wanna have fun (without you).

***


- Stan Award 2015 de l'émission de télé que tout le monde  a commenté SANS CESSE à la rentrée sans pour autant la regarder: Le Grand Journal de Canal +.

***

- Le Stan Award du fashion faux pas en tout cas fallait pas l'inviter à Cannes car c'est la cata: Afida Turner pour sa coiffure Shaka Cannes VS Petit Poney, son attitude trop d'infos, ses melons de Cavaillon, ses imprimés rupestres, et son éponge exfoliante.



Trop d'infos, Chérie, trop d'infos.



-Le Stan Award du chouchou belge de l'année 2015 qui en chasse un autre et qu'on va suivre de près en 2016:
Loic Nottet. On espère juste un album anglais, PLEASE.

***

- Le Stan Award 15 du nom belge mal prononcé, MAL VU et parfois mal défini que parfois on se serait crus sur Fox News: Molenbeek.

***


- Le Stan Award 2015 du méchant qui fait peur et pas seulement à cause de sa coupe de MERDE: Donald Trump.



La une des Echos Weekend, qui ne manque pas de toupet.

***


- Stan Award 2015 du film qu'on vous avait bien dit qu'il ne fallait PAS aller le voir après avoir pris un exta et/ou trois red bull et/ou cinq latte macchiato et/ou une raclette: Mad Max, Fury Road de George Miller.

***

- Le Stan Award 2015 du tweet le plus QUEER de l'année revient à JK Rowling: Si Harry Potter nous a appris une chose, c'est que personne ne devrait vivre dans le placard.

***

- Le Stan Award de la chanteuse qui a (QUASI) disparu après les Oscar 2015, qui s'est assagie au point qu'on imagine qu'elle n'a plus de déguisements dans sa malle et que du coup, pour 2016 on craint le pire tout en espérant le meilleur: Lady Gaga.




Vous aviez déjà oublié les gants de vaisselle? Pas moi.

***


- Le Stan Award d'honneur 2015 enfin, est attribué pour l'ensemble de sa carrière à Instagram, qui en quelques années seulement, est devenue l'application pour tous ceux qui pensent que ce n'est pas parce qu'on a RIEN à dire qu'il ne faut pas le prendre en photo (et je ne m'exclus pas du lot).

Et puisqu'on en parle:


Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.



Lire les Stan Awards 2014.
Et les Stan Awards 2013.

Bonne année 2016 à tous (et le premier qui fait une rime en aise, qu'il se taise à jamais).