à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (381) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (445) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (296) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (61) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (161) RHOBH (16) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (189) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2016-01-15

B.A. comme bonne action: Vous êtes (presque) tous beaux.



En prélude à la fashion week, voici une ode à la beauté.
(Etendard #6: Métro, boulot, modo. Collage perso années 90)




Dans le cadre de cette année 2016 en Majuscules, en voilà deux qui s'imposaient:

B.A. comme bonne action.
Il y'a des gestes ou des paroles simples qui peuvent changer le monde, sans que cela ne soit tarte pour autant, car vous vous en doutez, tout cela n'empêchera pas le réchauffement climatique.
Et surtout, ce n'est pas à prendre au premier degré.

Voici donc, en prélude à la fashion week, où l'on voit déambuler dans les couloirs de métro des gazelles qu'un rien habille, sautant d'une robe à l'autre, d'une rame à l'autre, et d'un défilé au suivant, un premier petit conseil qui pourrait bien si pas changer la face du monde, au moins de temps en temps lui donner le sourire...


Passe le message à ton voisin: 

L'autre jour, j'étais avec un ami dans le bus (vous voyez que cette histoire démarre en trombe).
Il portait un beau manteau.
Une dame d'une soixantaine d'années se lève pour descendre et au passage lui dit:

- Vous avez un joli manteau.
- Merci Madame, répondit mon ami bien élevé.

Le lendemain, même ami, même manteau à une terrasse de café.
La serveuse, toute pimpante, porte un joli ensemble, un joli chignon, un joli collier et un joli sourire.
Nous nous en faisons la réflexion commune.

Et lorsqu'elle m'apporte mon allongé, je me surprends à lui dire:

- Mon ami et moi vous trouvons très jolie et très élégante.

Son visage déjà éclairé s'illumine un peu plus.

Cette anecdote, j'en conviens volontiers somme toute assez banale, ne l'est pourtant pas tant que ça au deuxième regard.
Aujourd'hui, les compliments se font aussi rares que l'air pur.
Happés par nos existences oxydées au carbone, nous voyons trop souvent le gris, quand nous voyons encore à travers la brume, le brouillard, ou la buée de nos lunettes.

Le conseil beauté: 

N'hésitons donc pas à reconnaître la beauté, et surtout à l'appeler par son nom.
Je n'y vois en effet que de positifs:

- Les gens qui font un effort seront encouragés.
- Les gens qui n'en font pas finiront par le remarquer.
- Les gens qui font des efforts mal placés aussi, on peut rêver.

Non, non, non, je ne parle pas de la mode, ni de la suprématie de l'apparence.
Ni des messieurs qui pratiquent l'onanisme photographique en salle de sport.
Je parle de l'élégance dans ce qu'elle a de bénéfique au niveau des organes internes.

Quand on parle de beauté intérieure en fait c'est de cela dont il s'agit.
L'image qu'on donne de soi nous revenant sempiternellement en pleine poire ou dans le ventre, certains renoncent à regarder les autres, simplement pour ne pas y voir leur reflet.

Il n'y a donc plus de communication dans les transports, où transitent dans les intestins du métropolitain soviétique, des sous-terriens anesthésiés par le chaud, par le froid, mais surtout par leur propre tiédeur.

Dans ces compartiments, il n'y a plus de place assise pour la spontanéité.
Il n'y a plus de civilité, plus de politesse, plus de galanterie.
Il n'y a plus de lien social, il n'y a plus de beaux tissus.

Le chic (pas en) anglais: 

Bon, inutile de tomber dans l'excès inverse en complimentant Monsieur et Madame Toute Le Monde pour leurs goûts degueu d' égouts.
Ni de dire à tout le monde "Je t'aime" façon hippie pas chic.
Ni encore d'en faire des caisses comme certaines américaines:
Tu es si belle! Regarde-toi, tu es sublime! Tu es magnifique, oh Mon Dieu!

D'abord parce que cette phrase sonne beaucoup mieux en anglais.
Ensuite parce que quand ces gens là disent:
Comme vous êtes beaux!
Il faut traduire par:
Comme vous êtes botoxés!

On ne vous demande donc pas de mentir comme des arracheurs de facettes dentaires périmées, mais plutôt de ne pas vous interdire, de temps à autres, de dire la vérité , belle toute nue.

Voir le beau côté des choses, et le transmettre aux gens concernés, ça ne fera aucun mal à la planète.
Cela ne vous enlèvera rien de votre sens critique, ça lui donnera au contraire toute sa légitimité.
Et puis voir quelqu'un sourire ou rougir d'un compliment, c'est aussi plaisant que de manger la première fraise de la saison.

Allez, là dessus, au boulot bande de moches fainéants!
Vous êtes tous beaux.
Ou presque...

Lire les autres articles Collages et Médias.
Lire les autres articles  Modes et Travaux.


PS/ Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.