à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (381) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (445) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (295) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (60) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (160) RHOBH (15) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (188) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2014-06-25

Sport: Le Mondial des Soldes.

Tudo bom d'achats!
(Freedom 97, collage perso).


Après, souvenez-vous un article de fond sur les soldes olympiques d'été en 2008, revenons une fois de plus sur cette discipline indisciplinée, ô combien populaire mais dont tout le monde semble pourtant ignorer les règles.

Le monde entier se passionne donc pour les soldes, même ceux qui n'en ont pas les moyens.
Ils seront nombreux d'ailleurs à regarder tout ça devant leur télé.

Voici donc un rappel des règles essentielles pour celles et ceux qui découvriraient encore ce sport à part entière dont on ne sort pas toujours en un morceau...



1. Un peu de tenue:

Ce n'est pas parce que vous allez acheter un maillot, un paréo et des tongues qu'il faut y aller déguisé(e) en carioca.
Privilégiez les vêtements près du corps, pour éviter qu'on vous agrippe juste avant de toucher au but.
Souvenez-vous bien que les fautes font partie intégrante des règles du jeu.

Pour ce qui est des chaussures, les crampons ne sont pas indispensables, mais peuvent vous assurer une bonne prise dans le sol si vous vous arrachez un article avec un concurrent adverse.

De plus un petit coup de crampons dans les tibias, ça peut vous rapporter la paire de souliers d'or que vous convoitiez tant.



2. Jouez collectif:

Il est fini le temps où une équipe gagne en jouant personnel.
Les soldes sont devenues un véritable business, il vous faut donc les meilleurs partenaires.
Des attaquants qui courent vite derrière les bonnes affaires.
Mais aussi des défenseurs et un bon gardien pour la cabine d'essayage.
Histoire que votre joli cuir n'aille pas mourir pas dans les filets d'un(e) autre.


3. Faites du cinéma:

Le talent n'est pas que dans les pieds.
Si vous vous y prenez bien, vous pouvez renvoyer un soldeur trop dangereux au vestiaires.
Feignez une chute si il vous effleure.
Il se prendra un carton rouge (celui qui ne donne droit qu'à un article à la fois dans les cabines).
Une fois sorti du terrain, vous aurez le champ libre pour une contre attaque en flèche.


4. Mordre n'est pas jouer.

On vise les marques, mais on n'en laisse jamais.
On ne mange pas ses adversaires, même si on a un petit creux à midi.
On agit pas sur un coup de tête qu'on risque de regretter plus tard.
De même, toute insulte au staff (vendeuses, sécu etc...) peut vous coûter cher (de 30 à 70% de majoration).


5. Remerciez le public:

Quand vous marquez un but, n'oubliez pas de remercier le public n passant à la caisse.
Pas trop de provocation, sinon, il risque d'y avoir des bagarres dans les tribunes et aux abords des centres commerciaux.
Inutile aussi de retourner votre maillot sur la tête.
Personne n'a envie de voir votre torse au ralenti, vous n'êtes pas goalé(e) pour.
Et quand vous brandirez votre trophée en remontant les Champs Elysées sur un bus à impériale genre,  ayez le triomphe modeste.
Le championnat redémarre bientôt, et vous risquez chaque année la relégation en D2 (deuxième démarque).


Allez, vive le sport!
Les soldes au Qatar, ça risque d'être chaud.
Enfin, si la Fifa (Fédération Internationale des Faiseurs d'Affaires) le veut...