à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (370) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (430) avant/après (14) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (154) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (266) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (49) daily gotham (9) de face (285) de profil (302) disques (414) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (82) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (38) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (183) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (21) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (297) pieds poules (95) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (103) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (68) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (100) Valentin (55) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2014-06-30

En boucle: Andrea Balency / You've never been alone.



Andrea Balecy: say Aaaaaah.

Bon on vous prévient tout de suite: on va faire simple.
L'école est finie, donc on va pas se prendre la tête avec des problèmes.
La cloche a sonné, c'est l'heure de faire du bien...


Et comme c'est en téléchargement gratuit cette semaine sur iTunes, on ne va pas bouder au coin, et même les ânes ne seront pas excusés.

Alors repeat after me:

A comme Andrea, franco-mexicaine et citoyenne du monde.
A aussi comme la classe de sa voix, pour ceux qui ont aussi aimé celle de Aluna George (une filiation assumée sur sa page FB officielle).

A to the B
To the ABB
To the Cure dont elle a fait la première partie à Mexico.

To the oh oh oh.
It's time to let you go.
Vole de tes propres ailes, Mademoiselle n'a que 22 ans, et un parcours déjà chargé comme un cartable.
Alternant les collaborations aussi diverses qu'indies, elle mélange la table des matières pour faire sa propre cuisine (la phrase du disquaire un peu didactique).

To the Walls, son premier EP (4x 1 titre+1 remix), formule gagnante en anglais et en français (un magnifique Adieu Créature qui donne à sa voix encore une autre texture),  qui promet une belle rentrée peu académique et une carrière brillante au futur simple.

To the XX to the You've never been alone to the Z,
Ze end, une chanson de rupture mais joyeuse comme la fin de l'école, un peu.
Pour elle et pour nous, c'est surtout le commencement.

Et c'est à écouter en boucle, pendant les vacances, c'est le prof qui l'a dit.


Lire les autres en boucle.


Bonus: la lyrics video, pour retenir les paroles par coeur et si/le clip asap.