à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (382) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (446) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (21) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (296) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (65) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (62) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (161) RHOBH (16) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (189) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2016-02-01

Breaking News: En Février 16, c'est 10 ans de profil dans ta face.


Dix ans plus tard, Stéphane Custers: De Profil  se la pète toujours autant de face.
(col Dries Van Noten, melon maison).



On y est.
10 ans de blog et de bla bla, dix ans de faites-ceci et défaites-cela.
10 ans de passez par ici, et tout le monde en passe par là.
10 ans de zizique et de zim boum tralala.
10 ans de rimes riches et de pauvres jeux de mots à la noix.

10 ans qui se fêtent à l'étain quand on se marie, mais qui ici, manque de pot, seront célébrés dans une coupe de champagne, dans des pantoufles de vair, sur un tapis rouge et sous les cris des photographes et amateurs.
Et on ne vous parle même pas des cris des fans...



La Saison des Awards bat en effet son plein, et on repassera,  en grandes pompes et pas par hasard, en revue les cérémonies du total merci à ceux qui ont voté pour eux.

On continuera à interrompre les speechs trop longs avec des bon disques en boucle d'or, et on ira voir sur le siège arrière ce qui se passe du côté des amoureux endimanchés (c'est une image).

Mais la plus belle et la plus longue des célébrations, ce sera celle où on reviendra ensemble sur ces dix dernières années, de profil évidemment, mais tout en faisant face à la dure réalité:
Une décennie s'est donc bel et bien écoulée, certains sillons se sont creusés, certains talons sont éculés, mais heureusement certains talents sont inusables.
Certaines photos seront rechopées, certaines images repulpées, et certains articles reliftés.

On reviendra donc sur ces grandes figures de profil, ces génies de la science du rêve, ces dieux et déesses de la récréation.

Dix ans plus tard, comme vous voyez, Stéphane Custers: De Profil se la pète toujours autant de face.
Et si ça vous plaît pas, tant pis, changez de tête ou changez de fête.

10, 9, 8, 2 du 02,  2006/ 2016: C'est party!


PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.