à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (381) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (445) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (296) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (61) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (161) RHOBH (16) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (189) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2016-02-09

En boucle: Griefjoy / Why Wait.




Griefjoy: la meilleure des bonnes résolutions.


Pour continuer cette année 2016 en boucle, en beauté,  et surtout comme on vous le disait EN MAJUSCULES , voici à présent un point d'interrogation qui n'en est pas un...

En effet, Griefjoy n'est pas du genre à utiliser les points de suspension.
Ils nous avaient carrément percuté avec leur tube Touch Ground, déjà proposé en boucle, souvenez-vous.
Ici c'est un virage radical vers l'électro qui est proposée dans leur futur album sans rétroviseur.
Reste cette fougue, ce désir résolu d'aller sans cesse de l'avant.

Griefjoy fonce sans se poser trop de mauvaise questions.
Mais en prenant la meilleure des bonnes résolutions.
Ne pas attendre.

Même dans ce premier titre, Why Wait?,  qui présente certes quelques légitimes questionnements (How would I know wich way to go?) , et même si ils y vont mollo, ils y vont piano, ils y vont sano, mais ils y vont sans détours.

C'est sans doute la seule et la meilleure façon d'attaquer l'année 2016.
Et c'est à écouter sans plus attendre, et surtout en boucle...



Lire les autres en boucle.
Bonus: Une vidéo promo en forme de soirée diapo.