à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (381) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (445) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (296) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (61) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (161) RHOBH (16) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (189) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2015-05-19

Festival de Cannes 15 (3): Absolument scandaleuses.



Deux femmes et des coupe-faims.


Pendant toute la quinzaine, retrouvez des portraits de femmes très cannes.

Evelina est agent artistique.
Patricia est attachée de presse.

Ensemble, chaque année elles louent une petite chambre à Cannes pendant le festival, histoire de faire du business.

Mais pas toujours celui qu'on croit...


Dès l'arrivée la première mission (d'ailleurs quotidienne) c'est de récolter des badges, des accred, des invits et des passe-droits pour les soirées, lunchs, petit dej, showroows,  et autres manifestations en tout genre.

Donc on pose vite les valises dans la chambre de 3m2 et on file à l'hôtel.
Un autre hôtel avec un lobby.
On s'installe bien en vue des fois qu'on croiserait quelqu'un.
Patricia assure d'ailleurs que c'est pour ça que ça s'appelle la Croisette.

On texte on mayle on phone.
On est déjà débordées.
On donne rendez-vous à plein de gens qu'on connaît sous des prétextes fallacieux, histoire de leur soutirer des infos sur les soirées à ne pas rater.
On oublie pas de récupérer les copies d'accréditations obtenues par la filière habituelle d'une technicienne de surface.

Les premières invitations tombent mais les stars des cartons arrivent en retard ou se méritent.
- Reprends un sucre pour la route Pat, on va devoir bouger.

Là commence le 3000 talons, de Nikki Beach au Martinez, et du Carlton au Palais.
Qui a besoin à Cannes d'un cours de Pilate? Personne.

Par contre on est desséchées, va falloir attaquer le champagne.
Il est 15h.

- Si on peut avoir des petits biscuits avec, on meurt de faim, merci.

Si tout va bien, la première soirée est ok, avec une montée des marches, à 18h, mais bon on s'échauffe, et la soirée des belges (qu'est ce qui sont sympas ces belges, j'adore la Belgique).

- Ah t'as vu c'est...
- Qui? Où?
- Mais oui c'est la petite là...
- Mais qui?
- Celle qui marchait assez bien il y a dix ans..
- Ah oui. Elle a un agent?
- Aucune idée. Je l'ai vue dans une série sur France Ô.
- Viens on va lui parler. Coucouuuuu! Comment tu vas... ma chérie.

Finalement rien à tirer de l'actrice en question, mais on lui fait quand même signer un contrat d'exclu au cas où.

- Bin oui, on en a déjà vu revenir d'entre les morts.
- Si Girardot, paix à son âme l'a fait...

Grand temps de repasser à l'hôtel (le vrai), avec vue sur les voies ferrées, se changer rapidement dans une danse qui ressemble à un twister vertical vu la taille de la salle de douche.

- T'es bien sûre que c'est un lit deux personnes, l'an dernier il avait l'air plus grand.
- C'est parce que tu as grandi. Tu sais que les femmes grandissent beaucoup plus tard que les hommes?
C'est prouvé, je l'ai lu.
- Tu as lu ça où?
- Dans le scénario d'un court qu'on m'a envoyé le mois dernier. Passe-moi le champagne.
- Il est chaud.
- Pas comme l'eau de la douche.

Les tenues "jour 1" sont enfilées à la hâte.
Enfin, jour 1: jour 1, 5, et 8 en fait.
Il n'y aura qu'à accessoiriser différemment.

En route pour les marches!
L'avantage de les monter à 18h, le seul, c'est qu'on est pas encore complètement bourrées.

- Pas de selfies sur les marches!
- Ce n'est pas un selfie, je prends une photo de toi!

La projection est l'endroit rêver pour piquer un petit roupillon histoire de se requinquer. Il n'y aura qu'à tendre l'oreille à l'applaudimètre  pour savoir quoi dire.
Les films s'enchaînent sur la quinzaine, et ne se ressemblent pas.

- ENORME!
- Je suis encore toute remuée.
- C'était à chier.
- C'est LA bonne surprise de cette quinzaine.
- Enfin un candidat à la palme du plus mauvais film.

- On va manger une pizza vite fait?
- Mais tu penses qu'à bouffer, toi! non, viens il y aura sûrement des trucs à la soirée Canal.
Mais il faut pas qu'on loupe la première navette.

3 canapés et 3 magnums, de champagne, plus tard c'est le canapé au bord de la piscine.

- Je suis vannée, j'ai même pas la force d'aller parler à quelqu'un.
- T'inquiète l'important c'est qu'on y soit et qu'on nous ait vues. C'est quoi ce sac?
- C'est celui de Salma Hayek, je lui ai piqué aux toilettes.
- Fais voir, peut-être qu'elle a des tic tac.
- Je vais dormir un peu, le canapé est plus confo que notre matelas.
- N'oublie pas tes lunettes noires, moi je vais faire semblant de rires avec deux trois chroniqueurs.

Evelina vomi sur un belge.
Patricia est réveillée par Salma qui cherche son sac.

- Je vous l'ai gardé, il y avait une salope qui cherchait des tic tac. Voici ma carte de visite... Non? Bon. Bisou Frida.

On rentre pas trop tard (5h), car demain il faut se lever tôt (11h), une nouvelle journée nous attend.
En plus, demain c'est journée "fake shopping", on croise toujours quelqu'un qui a une invit en trop, et l'an dernier, on a même papoté chez Gucchiot  avec Laeticia Hallyday.

- Je vais encore maigrir grave moi cette année. J'ai rien bouffé.
- Fais-moi penser demain qu'il faut qu'on appelle le dealer. On va avoir besoin de coupe-faims.
- C'est quoi ce bruit?
- Les premiers trains. Si t'arrives pas à dormir, t'as qu'à les compter.
- Bonne nuit.
- Nuit.

Patricia et Evelina ont été arrêtées pour détention de drogue la nuit de lundi à mardi.
Elle ont trouvé ça absolument scandaleux, indigne du pays des droits de l'homme, et digne par contre d'un mauvais film français qui repartira la queue entre les jambes au palmarès.
Au commissariat, elles ont juré que c'était pour Julie Gayet, mais ont quand même finit au trou.
Patricia jure aussi que c'est la meilleure nuit qu'elle a passée en trente ans de festival.



PS: Retrouvez des portraits de femmes très Cannes pendant toute la quinzaine, et en attendant, relisez les précédents articles du label Cannes.