à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (45) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (57) actualités (375) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (436) avant/après (16) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (14) Bowie (19) breaking news (157) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (270) clip vidéo (195) cocoon (5) collages & médias (42) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (35) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (53) daily gotham (9) de face (291) de profil (309) disques (418) Empire Of The Sun (18) en boucle (157) En Mode Dépêche (1) exclusif (143) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (85) Gainsbourg (14) Game Of Thrones (41) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (185) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (59) photographie (302) pieds poules (97) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (105) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (159) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (49) streetart (23) téléviseur (185) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (103) Valentin (57) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2015-02-19

Ne riez pas: C'est l'année de la Chèvre.


La vie est une aventure, et j'emmerde Monsieur Seguin.

C'est ce qu'il y a de bien avec le nouvel an chinois.
On se souvient qu'ill existe des animaux autres que le jack russel ou le chicken mac nuggets.

Et cette année, on avoue avoir un peu peur des brouteuses.
Au sens figuré bien sûr...


Des gentils consommateurs qui se plaignent du service après vente défaillant de leur tondeuse à gazon.
Des serviles agneaux qui se plaignent qu'on les oblige bosser pour des loups.
Voire des vieilles biques qui bêlent en permanence, parce qu'elles ont oublié ce que c'était que de gambader dans la montagne.

Quant il n'y a plus d'herbe à brouter, mieux vaut aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte.

Vieux proverbe pas chinois.
Et qui encourage tout le monde cette année à changer d'air, si on vit dans un cercle vicieux, et à changer de troupeau si on aime ça.
Et si on ne le fait pas, faudra pas venir se plaindre.
Le changement, en fait, c'est maintenant?

Une année à prendre à bras le corps (mais ça on vous l'a déjà dit dans 2015: Une année à dévorer?).
Les bras des autres comme soutien, et le corps de l'autre comme appui.
Entre autres.
L'autre, enjeu maximal en cette année (surtout pour les natifs du chien dont je suis).
L'autre, cet animal étrange à apprivoiser, ou à laisser courir tel un bouquetin sautillant?
L'autre, cet être 100% pure laine vierge, mais dont on voit poindre les cornes de monstre gentil.
L'autre à qui on veut donner refuge, sans l'enfermer par une clôture.
L'autre, que je scrute dans la vallée, en attendant la fonte des neiges...


Mais revenons à nos moutons.
C'est à dire à l'essentiel.
Cette année, on agit.
Parce qu'on a plusieurs années, mais qu'une vie ici bas, dans les pâturages.
La vie est une aventure, et j'emmerde Monsieur Seguin.

Ne sois pas un mouton, tu risquerais de devenir chèvre.

Proverbe belge.

Xīnnián kuàilè à tous.

PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.