à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (381) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (445) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (296) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (61) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (161) RHOBH (16) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (189) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2015-11-02

Breaking News: Novembre 15 en Technicolor.



Des histoires féériques qui feraient passer Disney pour un bipolaire.

Oui, oui, oui, je vous entends:
Novembrrrrrrrrre.

1500 nuances de gris, les masses mortes qui se rappellent à la feuille, et les jours où, jusqu'à Noël, vous déclinez toute invitation, si ce n'est celle de la couette.

Bref Novembre, c'est pas franchement le Grand Jojo, c'est plutôt le grog géant...



D'où cette idée de ne pas se laisser( complètement) aller, mais d'y aller justement:

Au spectacle, à l'expo, à l'anniversaire de votre meilleur(e) ennemi(e) ou à l'enterrement de vie de jeune fille de votre meilleur pote.

De la buée sur les carreaux soit, pourvu que ça chauffe à l'intérieur de votre cerveau.
Ce n'est pas parce que le chauffage fonctionne qu'il faut faire des économies sur vos cellules grises.
Et c'est absolument le moment aussi de vous bouger le corps: après les fêtes, le réchauffement calorique sera irréversible.

On vous propose donc des musiques pour courir et de l'art pour pour vous muscler.
Des péplums haut en couleurs, des films catastrophe qui foncent droit dans l'iceberg, et des histoires féériques qui feraient passer Disney pour un bipolaire.

Le tout avec un brin de nostalgie tout de même (et toujours):
Le blanc couleur Isabelle, le bleu jeans délavés, le rose un peu fané et le vert mentholé.

Novembre 15 c'est tout sauf le froid et la grisaille, surtout quand c'est la moutarde qui vous monte au nez.

Installez-vous confortablement dans votre siège préféré, bandes annonces pop corn, esquimaux de gorge publicitaires,  et chic sur papier glacé: la séance de novembre va bientôt commencer...





PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.