à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (370) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (430) avant/après (15) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (155) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (266) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (50) daily gotham (9) de face (286) de profil (303) disques (414) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (82) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (38) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (183) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (22) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (297) pieds poules (95) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (103) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (69) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (100) Valentin (57) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2015-06-16

Game Of Thrones: L'Histoire sans fin?


Daenerys Targaryen, candidate idéale au titre de Miss Univers, a tout d'une grande.



On s'y est presque habitué.
Presque.
En effet, c'est à cette période de l'année que HBO, Histoires Bien Obsédantes, livre les derniers épisodes de Game Of Thrones, la série où on ne sait jamais qui va gagner, mais où on sait que tous les perdants ont joué.
Et comme chaque année on compte les morts.
Pardon: les points...


ALERTE SPOILERS.

Toujours inspirée des romans de George R(ich) R(ich) Martin,  la saga culte prend cependant de plus en plus de licences par rapport à sa mère nourricière.
Et cette émancipation fait grogner les "vrais fans" (ceux des livres).

Mais si on a toujours pas de réponse à l'équation Qui va gagner le trône de fer? (c'est à dire plus de quinze jours sans mourir dans d'atroces souffrances), une autre problématique quasi mathématique se dessine:

Comment finir la série alors que l'auteur des livres est toujours en train d'écrire le sixième tome?

Quelques éléments de réponses sont pourtant apparus dans les derniers épisodes diffusés sur Orange.
Quitte à faire hurler les fans, tous les fans, les vrais et les faux.

Le jeu des sept familles:

On sait à présent que la famille Stark, pourtant centrale au début de l'épopée, aura du mal à rattraper son handicap par rapport à la famille Ingalls pour une petite fin heureuse dans la prairie.
Sans tout dévoiler, les soeurs Stark sont loin d'avoir fini leur trek, et le demi frère Snow en prend pour son grade de lord commandeur du Wall.
Reste Bran, dont la fibre magique pourrait dès la saison 6 résoudre tous les problèmes de transit dans ces querelles intestines.


Autre famille qui perd des plumes et pas mal de son prestige:
Les Lannister, actuels locataires du trône de fer, mais dont la blondeur ne suffit plus à faire croire au monde qu'il sont une famille en or.
Parfois il ne suffit pas d'être cruel, il faut aussi être juste.

Le dernier des Barathéon, Stannis, après avoir tué son cadet pour tenter de récupérer le poste laissé par son aîné, apprendra cette saison qu'à force de jouer avec le feu, on finit par se brûler le cerveau, et se congeler le coeur.

La maison Tyrell a quand à elle une semaine pour tout changer dans sa déco.
Oubliés les costumes en rideau, le frère et la soeur croupissent dans les geôles tenues par des religieux intégristes (qui ont sept dieux, c'est dire s'ils sont sept fois plus radicaux),  et Mère Grand, jusqu'ici fin stratège, devra peut être remettre ses bottes de cuir pour empêcher qu'on leur coupe le melon.

Quant aux autres fratries, Bolton ou Martell, on imagine mal comment elles pourraient prendre le dessus, n'ayant pas assez de cartes en main pour finir la partie.

Le jeu de la pyramide:

Dans toute cette royale bérézina, il en est toujours une vers laquelle tous les regards désespéré des téléspectateurs se tournent systématiquement:

Daenerys Targaryen, candidate idéale au titre de Miss Univers, a tout d'une grande.

Magnanime, trois dragons au sang, et salle du trône avec toit ouvrant, la petite soeur hybride des esclaves ne s'est évidemment pas fait que des amis en libérant la cité de Meereen.

Et malheureusement,  notre Cléopâtre platine va découvrir la face B du pouvoir.
L'arriver de Tyron Lannister, fraîchement débarqué de la métropole, ne suffira pas pour l'instant à lui donner les armes nécessaires pour marcher sur l'eau vers la capitale.
Pire, elle devra une nouvelle fois s'enfuir à dos de l'un de ses rejetons, image (un peu ratée) qui nous fait du coup penser à une autre histoire, elle aussi sans fin, où un jeune homme s'envole pur échapper à la réalité.

Le jeu des mille bornes:

Car la réalité est là:
Si Game Of Thrones est partie sur les chapeaux de roues, la saga ne risque-t-elle pas de s'essouffler avant son terme?
Si on sait déjà que les producteurs ont prévu d'arrêter avant la fin des livres, quelle fin vont-ils pouvoir nous livrer?
Enfin: à force de tuer tout le monde, il n'aura bientôt plus personne à gouverner.

Sachant aussi que cette fois-ci c'est officiel: Winter is REALY coming.
Et que les prévisions sont pour le moins mauvaises, si on en croit les premières images satellites diffusées cette saison.

Rendez vous donc l'hiver prochain pour plus de détails,  et d'ici là, un petit conseil de sécurité:
Evitez la route qui mène au trône de Westeros, elle est dangereuse et il y a souvent embouteillage.
Et surtout: elle n'est pas terminée...

Lire les autres articles sur Game Of Thrones.


PS: Suivez moi sur Facebook, Twitter et Instagram Stéphane Custers.