à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (381) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (445) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (296) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (61) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (161) RHOBH (16) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (189) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2015-06-26

Comme un garçon: Le guide complet de A à K.




Tout est permis, mais rien n'est gagné d'avance.

Messieurs, on vous comprend: vous êtes parfois perdus pendant la fashion week.
Et pour que vous ne soyez plus en train d'errer dans les rues de Paris un guide du routard à la main (il y a sac à dos et sac à dos), entre les défilés et les soirées, sans passer pour un touriste égaré à la recherche du Da Vintage Code, on a justement exhumé des archives un document archéojolique, pour vous empêcher de tomber de Dolce en Gabanna.
Bref, éviter tout Fashion, fallait pas...


A. Big Moustache:

La barbe (à la) longue ça devient rasoir.
Optez pour une moustache brigade du tigre qui est en vous.
Ou une barbe taillée.
C'est plus sage et surtout souvenez vous que si l'habit ne fait pas le moine, le look Raspoutine  ça fait maintenant très secte.

B. Dites-le avec des fleurs:

Même si c'est so last summer, les fleurs ne sont pas tout à fait fanées.
Faites quand même attention aux pots qui pourraient suivre les compliments.
Donc et surtout en noir, rehaussez pourquoi pas d'une composition florale.
Evitez cependant les chrysanthèmes, ça fait cortège.

C. Franchir le cap du col:

Il est grand temps d'en finir ou presque avec les cols de chemises classiques, les cols italiens, les cols polo.
Votre tour de France est un tour de force: oser les cols plus romantiques.
Parce que ça n'enlève rien de votre virilité, ça souligne le contraste.
Décrochez le maillot du meilleur grimpeur.
Et osez le décolleté, il est encore au poil cet été.


D. Feu jaune:

C'est pas grave, vous avez confondu: Orange is the new black, pas yellow.
Et en plus on vous l'a déjà dit ici jadis.
Et les femmes en orange sont quand même en prison.
Pas de monochrome d'oeuf donc.
Il ne faut pas confondre Titi Parisien et Gros minet jaune.
Vous avez le droit de garder le silence, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous...

E. Le Petit Futal:

Si les indécrottables adeptes du slim ont parfois viré au legging pour homme, il reste d'autre alternatives pour les plus de 15 ans/ 56 kilos.
Qu'ils soient pattes d'eph ou panne de velours, pinces de crabes ou chino de minot des chemins de fer, nid d'abeille ou taille de guêpe, le pantalon est afutté pur l'été.
Le pantalon est la base de votre virilité, ne le prenez pas par dessus la jambe.

F. Pastel simple et pastel composé:

Les preppys adorent le rose, le lila, le parme.
Laissons leur le monopole de la naïveté façon Charlotte aux fraises.
Par contre, si vous voulez booster les pastels avec des couleurs vives façon Stromae, vous êtes welcome.
Mais il le dit aussi: tous les mêmes, et y 'en a marre.


G: Faites le point:

Si vous n'avez pas Messieurs trouvé le point G à cette heure (et sur l'illustration), on vous plaint.
On parle mode et pas mode d'emploi.
La beauté extérieure, c'est bien.
Mais n'oublions pas la beauté nue et crue.
Et celle du geste, surtout.

H.  Sortez couvert:

Si vous n'êtes pas Pharrel Williams, évitez l'oversized couvre chef, ça vous donne l'air d'avoir le melon.
Mais le chapeau est toujours une belle finition, même pour les têtes de noeud.
Et ne dit-on pas: homme à chapeau, homme à cerveau.
Non?
Bin si, maintenant on le dit.


En résumé:

L'homme été 15 est sexy et pas qu'en maillot et pi c'est tout.
Quelque soit les couleurs, il faut pouvoir les mélanger et les assortir.
C'est comme dans tout, il faut que ce soit bien taillé.
La mode c'est bon pour les filles, c'est excellent pour les garçons.
Tout est permis, mais rien n'est gagné d'avance.


Lire les autres Comme un garçon.


PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.