à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (45) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (57) actualités (375) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (436) avant/après (16) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (14) Bowie (19) breaking news (157) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (270) clip vidéo (195) cocoon (5) collages & médias (42) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (35) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (53) daily gotham (9) de face (291) de profil (309) disques (418) Empire Of The Sun (18) en boucle (157) En Mode Dépêche (1) exclusif (143) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (85) Gainsbourg (14) Game Of Thrones (41) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (185) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (59) photographie (302) pieds poules (97) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (105) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (159) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (49) streetart (23) téléviseur (185) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (103) Valentin (57) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2014-08-15

Top of the Posts: Comment j'ai tué l'iPhone de mon meilleur ami.



Un dévouement et un forfait illimité à nul autre pareils (image d'archives).


Rappel:

Dans Top Of the Posts, on remixe et on re publie les posts qui on fait naguère les beaux jours: de profil.

Et aujourd'hui, une version remixée (pas tant que ça, juste des retouches cosmétiques car le temps passe très vite au téléphone) avec quelques mises à jours qui ne prennent jamais que quelques secondes dans une vie déjà très téléchargée...


Coup de nez/ Comment j'ai tué l'iPhone de mon meilleur ami: publié le 22/04/11.


Avertissement: ceci est une fiction, aucun téléphone n'a été blessé pendant le tournage.
Toute ressemblance avec des amis fidèles et de longue date serait purement caricaturale.

Suis non violent (c'est clair).
Je fais d'ailleurs partie de la Société Protectrice des Objets, celle-là même qui lutte pour qu'on ne jette les brosses à dents que par deux, histoire qu'elles ait de la compagnie à la décharge.

Suis aussi un ami fidèle, Votre Honneur.
Mais justement, ce que j'ai fait, je l'ai fait par amitié.
Je ne pouvais plus le laisser dériver comme ça sans rien faire, le regarder ainsi se détruire les bras croisés (moi, pas lui, vu qu'il tenait son smart phone en permanence, au cas où)...

Comprenez-moi, Mesdames et Messieurs les jurés:
Vous ne savez pas ce que c'est de déjeuner avec quelqu'un qui n'envoie plus de textos, mais qui clavarde en PERMANENCE.
Ce n'est plus un forfait sms illimités, c'est une chatroom ouverte 24/7.
Et si par bonheur, aucune sonnerie "vous avez encore un message tous les deux secondes" ne retentit, c'est donc le moment d'aller voir dans l'actualité si rien de grave ne s'est passé dans le dernier quart d'heure.
Et quand on dit rien, c'est vraiment rien.
Il faut multiplier les sources.
De "lemonde.fr" à Pure People", en passant par "Médiapart" et "Miniprout".
Bon, maintenant, allons voir sur facebook si personne ne m'a taggé pendant que j'avais les pouces tournés (sur le clavier).
Deux trois petits messages , un ou deux commentaires, six "Like" et quatre mille request plus tard, il se plaint que son plat du jour est froid et le remballe en cuisine.
Conseil pour les iPhone addicts: commandez une salade.

Bon, qu'est ce qu'on disait? Ah pardon...
Allo? T'es où?
Je dej avec Stéphane.
Tu sais mon ami Stéphane. Le belge.
Oui, il a pas le moral en ce moment, alors on déjeune en terrasse.
Bin, vas voir dans mes photos, on est taggés tous les deux.
Attends.
Stéphane, on se prend en photo tous les deux, j'ai ma copine qui voit pas qui tu es.
Encore une.
Encore 23.
Attends, laquelle est la meilleure....
Voilà, j'envoie par mms...
Je rappelle.
Tu vois pas qui c'est, bon tant pis.
C'est mon meilleur ami, bref.
Oui, à part toi.

Ne décollant pas l'appareil, il mime "C'est toujours froid" à la serveuse, façon Times'up.
Grotesque.

Oui.. Oui...Oui...Oui...bin non, là je peux pas j'ai déjà un dej.
D'ailleurs mon plat est froid.
Attends, je l'instagrame.
En plus, on a plein de trucs à se dire.
Demain midi, si tu veux?
Ok, XO XO.

(NB: Pendant ce temps le plat re-refroidit.)

On disait quoi? Ah oui! J'ai une toute nouvelle application, il faut absolument que tu voies ça:
Il faut aider des spermatozoïdes à féconder un ovule!
Dément!
- C'est le mot.
- Oh, ça me fait penser que j'ai un stage à terminer sur Bubble Butt Saga.
On disait quoi?
- (Il y a 32 minutes?) Je sais plus.
- Tu vois, c'est ça le problème avec toi, tu n'as aucune suite dans les idées.
Je rigole.
- (Je me fends la poire.) Je parlais du célibat.
- Ah oui! J'ai une nouvelle application...
- Oui je connais...
- Non, non! Pas celle-là, une autre... c'est bon ici, mais c'est froid... ça s'appelle "Desperate Singles", célibataires désespérés si tu achètes un traducteur automatique, tu te mets en ligne et tu as cinq minutes pour te vendre, une sorte de speed dating portable... attends, si je la retrouve.
Attends, je vais mettre ta photo en ligne!
Voilà. Ah bin tu vois, la vieille dame et son chien, ils sont intéressés tous les deux! Ah non, sorry, c'est moi qu'ils kiffent grave.
Je leur réponds, deux secondes...

Et là, Messieurs les jurés, c'est avec un sang froid démoniaque et un esprit calculateur sans pitié, que le prévenu va se saisir violemment du pauvre téléphone et le jetant avec une force décuplée par la rage, ce dernier va se heurter contre un platane et mourir dans un carré de pelouse à 3m 50 de la terrasse, dans ce cimetière pour déjections canines.
Triste fin pour cet appareil qui a consacré sa trop courte vie à son maître, avec un dévouement et un forfait illimité à nul autre pareils.

- Accusé, avez- vous quelque chose à rajouter pour votre défense?
- Votre honneur...
- Deux secondes...(il sort son iPhone) Allo? Suis en pleine audience, j'avais mis sur vibreur, j'ai pas vu tes appels.

Qu'est ce qu'on disait?
Stéphane?
Tu es grave, on déjeune ensemble et tu es absent, dans ta bulle, ailleurs, c'est vraiment insupportable, je n'ai déjà pas de temps pour dej, je libère un midi pour toi, pour que tu puisses me saouler avec tes histoires de célibataire à la con, et toi, quand je te parle, tu n'écoutes rien? Tu te fous de ma gueule?!?

Je ne suis pas violent.
Mais il y a des jours, je vous jure...
En rentrant, dans le métro, deux ados de dix ans max se chamaillaient pour savoir lequel des deux avait le Blackberry (jeté par leurs parents) le plus récent.
Et là, j'ai pris vingt ans dans la gueule et sans sursis.

Lire les autres Top of the Posts.