à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (370) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (430) avant/après (14) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (155) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (266) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (50) daily gotham (9) de face (286) de profil (303) disques (414) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (82) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (38) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (183) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (22) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (297) pieds poules (95) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (103) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (69) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (100) Valentin (56) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2014-04-29

En boucle: Max Richter/ Spring 1



Max Richter recompose les 4 saisons:
Nature et redécouverte.


Non, Killian, les 4 saisons ce n'est pas seulement une pizza.
C'est aussi une des oeuvres classiques les plus usées sur tous les phonographes du monde entier.
Qui n' a pas entendu le printemps à un mariage?
Ou l'hiver à un enterrement?

LA musique d'attente par tous les temps, lorsque vous réservez par exemple une chambre au Four Seasons.
Oeuvre ultra populaire au point de propulser son auteur au rang de James Brown du violon.

Etrangement cette semaine, en téléchargement gratuit sur iTunes, on nous propose en effet de goûter à une version revisitée de la Quatro Stagioni de Vivaldi, grâce à ce Spring One en guise d'amuse bouche.
Voyons cela...



Max Richter, compositeur germano-britannique de musique electro-classique, n'a pourtant rien d'un homme orchestre pour salles des fêtes.

On lui doit de nombreuses oeuvres contemporaines,  mais il signe également des bandes très originales au cinéma, comme par exemple celle de Shutter Island de Martin Scorcese.
Quant on sait l'importance que Marty donne à la partition musicale de ses films, on comprend très vite qu'on n'a pas affaire à un dissident des Rondo Veneziano.

Alors pourquoi cette recomposition et en quoi consiste la recette?
Dérythmer, syncoper, retarder et anticiper, Max Richter dérègle les saisons, pour créer un climat plus contemporain,  et surtout nous rafraîchir les oreilles, trop habituées sans doute au ronron des saisons (la phrase du disquaire fan de Doria Tillier).

Attention: cela reste du classique, n'y cherchez pas un quelconque remix façon Kimera et son Lost Opéra (pour ceux qui y ont survécu).
Et c'est tant mieux.

D'aucuns crieront au massacre, au scandale et quitteront la salle sans payer l'addition.
D'autres reprendrons peut-être goût à la musique pas si classique.
D'autres encore commanderont une quatre fromages.
D'autres enfin prendront une chambre au Four Seasons.
Voici en tout cas de quoi alimenter les conversations:

- Ya pas à dire, Ma bonne dame, il n'y a plus de saisons...
- Mais tout de même, je sais pas...c'est très frais. En tout cas, ça fait printemps.

Bonne continuation...

Lire les autres en boucle.

Bonus: la vidéo, enfin, comment on dit pour la musique classique? la lomographie?