à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (381) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (445) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (295) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (60) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (160) RHOBH (15) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (188) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2016-11-20

RHOBH Saison 7: La gallerie des portraits refaits?



Real Housewives Of Beverly Hills: 
Portraits réels sur fond virtuel.

C'est le gros dossier de cette fin d'année (et oui je sais je suis indécrottable).
Les ménagères de plus de 50 millions de dollars vont entamer leur septième saison sur Bravo aux USA début décembre.
On l'a dit et redit: cette réalité botoxée à la richesse décomplexée dans un cadre en or pas plaqué , en fait une oeuvre surréaliste et quasi poétique.

Voir des femmes se crêper le chignon à l'heure du thé ou du rosé, après s'être entraînées pendant des heures de make up, des jours de chirurgie, des semaines de régime et des mois d'injections, relève d'une certaine forme de performance d'art contemporain, à mi-chemin entre Stallone dans Rocky 69 et Jeff Koons jouant aux Barbies.

Et ce ne sont pas les couleurs pastels affichées cette année dans un décor désormais virtuel,  qui masqueront la sueur sous le rose poudré, les larmes sous le waterproof,  les insultes sous le gloss,  et coups sous la ceinture Chanel.

Petite rétrospective guidée donc, entre des Mona Lisa sans rides d'expression, des lèvres repeuplées par Dali, et une installation vidéo (premières images en fin d'article) d'Andy Warhol....




Salle 1: La Collection permanentée


Ce sont les grosses têtes d'affiche de cette réalité composée. Et bizarrement  elles ont toutes été  au moins un jour actrices.
Ces vraies femmes au foyer tiennent commerce ou jouent  la comédie, chantent leurs tubes ou vendent du rêve, mais n'hésiteront jamais avec leur ongles manucurés à gratter le vernis de leurs frenemies.





Kyle Richards 


Membre du duo phare à paupières du programme, qu'elle forme avec Lisa Vanderpump,  Kyle est historiquement au centre de toutes les intrigues du show depuis sa création.
Non seulement concernant sa relation  chaotique avec sa soeur Kim (deux ex enfants stars, sinon rien), des histoires de famille très médiatique ( rappel: c'est la tante de Paris et Nicky Hilton)  ses disputes avec Camille ou Brandi,  et même son amitié chaotique avec la britannique, mais aussi sa capacité à afficher une neutralité suisse tandis qu'elle chuchote à table de quoi allumer un feu de forêt sur les monts Beverly.
Pas franchement pyromane, elle se contentera quand même de souffler sur les braises.
Revenue à une relation stable avec sa soeur, elle semble à première vue remontée contre Lisa Rinna, menaçant de lui recoudre ses Fù€£!NG lips.
Kyle n'est pas un ange du désert, mais la fille de LA  évitera-t-elle une nouvelle saison en enfer?




Lisa Vanderpump

Autre star incontestée du programme (et de son spin off Vanderpump Rules), Lisa V.  a su en tirer grand profit, faisant de son nom une marque, autant dans les restaurants qu'elle possède avec son mari, que pour une sangria, ou encore au service de sa cause humanitaire pour défendre la gente canine.
Et elle a d'ailleurs fort à faire avec les roquets qui tentent en vain de lui mordre les fesses.
On est moins sûr de sa nouvelle coiffure de Shi Tsu par contre.
Considérée par toutes ses copines comme docteur es manipulation doublée d'une joueuse d'échecs hors pair, the Queen in Pink qui vit dans son palais/showroom de glace, n'a plus de rivale pour l'instant en mesure de lui faire couper la tête.
Mais elle a menacé de ne pas revenir, monnayant son retour notamment par l'arrivée de Dorit.
Heureusement, leur amitié enfin restaurée, Lisa pourra-t-elle encore former avec Kyle la paire d'as,  où se retrouvera-t-elle sur le carreau?





Lisa Rinna

Celle qu'on pourrait appeler "La Bouche" en est déjà à sa troisième saison de pieds dans le plat.
Entre l'addiction de Kim et le prétendu syndrome de Münchhausen de Yolanda (soupçonnée de simuler da maladie de Lyme), Lisa l'ouvre grand, et parfois un peu vite.
L'ancienne actrice de soaps n'hésiterait pas à en vendre aujourd'hui (du savon) si elle ne vendait pas déjà des vêtements sur une chaîne de téléachat et si elle ne ventait pas déjà les mérites d'un slip anti fuites, entre autres.
Cette businesswoman qui se définit elle même comme une prostituée a finit la saison en attaquant de front Lisa première du nom, l'accusant d'être le cerveau ventriloque de ses lèvres repulpées.
Lisa Bis pourra-telle toujours sur Eileen comme alliée pour jouer les mâchoires carnassières, enterrera-t-elle la bouche de guerre, se retrouvera-t-elle le bec dans l'eau?





Eileen Davidson

Star de la daytime tv (télé de jour), Eileen enchaîne les séries fleuves comme Days Of Our Lives  (pour lequel elle a reçu un Emmy) et The Young & The Restless (Les Feux de l'Amour).
Pourtant, elle reconnaît franchement qu'en termes de drames, les RHOB décrochent l'award haut la main.
Après une première saison plutôt raisonnable passée au dessus de la mêlée, l'an dernier elle avait  elle décidé de s'attaquer au gros morceau/le mollet de Lisa Vanderpump.
Etant peut-être la plus rationnelle du casting, elle ne voulait pas devenir peste, mais gare à la contagion, puisqu'elle a fini à couteaux tirés avec Lisa V.
On a aussi un peu été sidérés par sa dispersion de cendres dans un ravin italien.
Eileen sera-t-elle celle qui prendra la place de Yolanda pour jouer les inspecteurs de L'ONU, ou au contraire s'enfoncera- t-elle  dans les lignes ennemies?



Erika Girardi

Dernière arrivée dans la famille, cette personnalité double (elle est la femme de Maître "Erin Brokovitch" Girardi le jour, Erika "Gay Clubs Cunty Star" Jayne la nuit) en a pourtant encore une troisième: loin d'être hystérique, elle observe, analyse, déduit et raisonne,  n'hésitant pas à livrer ses conclusions au jury. Contrairement à sa copine de promo Katryn Edwards,  ses multiples facettes et ses boules on séduit les producteurs qui l'ont fait rempiler pour une deuxième saison.
Il faut dire qu'elle a envoyé du lourd avec ses chansons écrites au poppers, et ses combinaisons transparentes sorties tout droit de Jem et les Holograms.
Jusque-là elle avait plus ou moins survolé avec son jet privé et son "escadron de beauté ", toujours prêts pour lui refaire une image au dessus de tout soupçons.
Mais il semble bien, à première vue, que cette fois, Erika sera un peu plus que témoin oculaire.
Sera-t-elle accusée à tort, victime non consentante, ou juge impartiale?



Salle 2: Surexposition temporaire


Elles arrivent la peinture encore toute fraîche, elles vont tenter cette saison de s'imposer dans la galerie déjà bien fournie en portraits refaits.  Reste à savoir pour combien de temps elles vont être affichées, ou si elles vont tout simplement se taper l'affiche en public.


Dorit Kemsley

Dernière acquisition à obtenir d'emblée le statut de Housewive, Dorit  est originaire du Connecticut, mais parle avec un accent étrange entre BBC et Siri, mais c'est sans doute parce qu'elle héberge un peu trop Boy George, dont son mari est le manager.
Cette diction soignée ne l'empêchera pas apparemment d'échanger quelques noms d'oiseaux avec Erika, révélant une voix de sirène (ou l'inverse).
A première vue, elle en tout cas vite pris sa place, le pli, et son rythme de croisière (à Hong Kong) n'ayant pas peur de se mouiller, et semble bien décidée à faire plus qu'une saison des pluies et des larmes dans le show.
Dorit va-t-elle dynamiser le casting, ou tout simplement dynamiter le groupe?




Eden Sassoon

Changement de rythme et de ton avec la "Friend" Eden Sassoon (prononcez Cessooouuuuun), héritière de l'empire Vidal, et dont la voix est apparemment douce comme de l'après shampoing.
Sauf que les pubs durent trente secondes, et on est pas certains de supporter ça pendant une heure. Pourtant, il ne faut pas longtemps chez le coiffeur pour s'apercevoir qu'Eden ne vit pas chez les Bisounours,  et que ce visage en apparence lissé à la céramique, cache peut-être une petite manie de couper les cheveux en quatre pour provoquer l'un ou l'autre crêpage de chignon. Après tout, what are friends for?



Salle 3: Natures pas mortes


Yolanda, Kim et Brandy, sur la guest list ou persona non grata?

Lisa Rinna le dit en ouverture du trailer: nouveau chapitre, nouvelle histoire, passons à autre chose!
Il faut dire que c'est dans son intérêt.
Et ça rajoute un côté American Horror Story à la chose.
On a donc peu de chance de voir Yolanda cette saison, ni d'entendre reparler de la discorde au sujet de sa maladie.
De toute façon, elle s'en fiche entre son combat, son divorce et ses deux filles top models (c'est maman Gigi et Bella Hadid), Yo a d'autres chats à fouetter.

Par contre, on est certains de revoir Kim, comme en fin de saison 6, toujours sur (ses deux) pieds, et toujours vouloir en découdre avec Rinna.
Kim fait partie de l'ADN de la série depuis la saison 1, et sera toujours, au travers de Kyle et des commentaires plus ou moins bienveillants des autres, présente dans le show, même quand elle brille par son absence.

Brandi c'est différent, l'an dernier son nom rimait avec Voldemort, cette année il risque même d'être beepé comme les autres grossièretés, certains membres éminents du casting n'ayant pas du tout apprécié sa présence virtuelle au travers d'un message vidéo lors de la dernière réunion.

On sait aussi qu'on ira faire la fête chez Camille, histoire qu'elle puisse encore pousser l'un de ces célèbres: So good to see you!
On sait aussi que le choix des thématiques pour les soirées est assez limité en Californie:
C'est soit soirée blanche, soit Moulin Rouge, soit Années folles.
Youpi.


Si le show a un peu tendance a vivre sur ses gloires et déboires passés, on espère en tout cas que le côté répétitif des voyages en colonie ne nous empêchera pas de  de découvrir de nouveaux chefs d'oeuvres  dans l'art du discours poli avec coups de talons aiguille sous la table et de phrases assassines au dessert, qui encore une fois, relève plus aujourd'hui, et à ce niveau de téléréalité  virtuelle, de "Petits Crimes entre Actrices" que de "Big Brother Rodeo Drive".
Tout un art, on vous disait...


Salle 4: La bande annonce





Lire les autres articles du label RHOBH
Lire tous les articles du label Religion Cathodique.

PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.