à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (370) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (430) avant/après (15) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (155) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (266) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (50) daily gotham (9) de face (286) de profil (303) disques (414) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (82) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (38) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (183) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (22) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (297) pieds poules (95) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (103) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (69) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (100) Valentin (57) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2016-09-27

Empire Of the Sun: y'a déo et y'a débat?





Empire Of The Sun: bientôt une reprise des Pet Shop Boys?



Bon je vous préviens: qui aime bien châtie bien.
Mais vu qu'on est archi fan du groupe depuis ses débuts médiatiques il y a sept ans, au point de lui consacrer un label Empire Of The Sun, il faut qu'on reste subjectivement objectif: on est pas méga emballé par  le nouveau single.
Y a des hauts et y'a débat...


Hig and Low, puisque c'est de cela dont-il s'agît réunit pourtant tous les ingrédients qu'on aime chez le groupe australien un peu barré.
Mais on a l'impression d'une version allégée, édulcorée, limite stevia.
Bon, ça doit être les arbres tout ça, ça fait un peu pub pour un déo dans sucre.

La vidéo, qui a manifestement plus de moyens qu'à la genèse du duo, a aussi un peu moins d'audace et de charme.
Dali n'est pas loin (qu'il y reste).
Plus de moyens, mais un peu moins d'inspiration.


Les paroles aussi sont un peu moins engagées dans le délire onirique.
Les riffs et gimmicks sont moins hystériques.
Le look  et les effets spéciaux font plus penser aux Pet Shop Boys de Go West qu'à un manga avec des femmes à tête de brochet.
Leur carrière ayant finalement décollé au USA grâce à une pub, on est pas complètement étonnés qu'ils y aillent un peu couillo mollo ce coup-ci.

Bref, on reste un peu sur notre faim, on attend donc avec impatience la sortie du troisième album, Two Vines, trois ans après l'imparable Ice OnThe Dune.

Par contre, leur site est absolument génial, en 3D genre, très ludique et fantasmagorique.
Allez-y faire un petit détour.

PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.