à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (45) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (57) actualités (375) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (436) avant/après (16) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (14) Bowie (19) breaking news (157) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (270) clip vidéo (195) cocoon (5) collages & médias (42) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (35) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (53) daily gotham (9) de face (291) de profil (309) disques (418) Empire Of The Sun (18) en boucle (157) En Mode Dépêche (1) exclusif (143) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (85) Gainsbourg (14) Game Of Thrones (41) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (185) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (59) photographie (302) pieds poules (97) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (105) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (159) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (49) streetart (23) téléviseur (185) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (103) Valentin (57) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2015-07-20

Martin Parr au Bon Marché: poésie all inclusive.



Il y a du Tati en string au coin de la rue.


Si on ne vous a pas déjà donné 10 (bonnes) raisons d'aimer Paris pendant les vacances, on vous en a donné cent.
Et pas seulement sur les rives de Paris Plages (lire Delanoëland Paris : sous le bitume, la plage).
Mais cette année, si vous êtes une fois de plus parisien, et si on peut mettre Paris en bouteille, si tu ne vas pas à la plage, la plage viendra à toi...


Le Bon Marché, temple du luxe et dont on connaît le sens du second degré, invite en effet le photographe Martin Parr , qui est à la photographie documentaire et drôle ce que Lady Gaga est aux paparazzi, à mettre en vitrine quelques unes de ses meilleures photos de vacances.

Pas exactement une première puisqu'il avait déjà exposé aux abords du jeu de paume (lire Le Bronzage est-il bien urbain?), mais ici la thématique est concentrée sur les UVA, les UVB et même les UVZ.

Des scènes de la vie balnéaire comme seul le génie britannique a su en capter, tirant de ses soupes de maillots, et de ses plages de merguez,  toute la poésie qu'un Hercule Poirot exhumerait du sable en cherchant The Evil Under The Sun.

Faites le tour du grand magasin, il y a du Tati en string au coin de la rue.

Martin Parr au Bon Marché (rive gauche) à Paris,  jusqu'au 19 août.

Lire les autres articles du label A.R.T.

Et n'oubliez pas de voter pour le Sondage à deux balles.


PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.