à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (370) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (430) avant/après (14) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (155) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (266) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (50) daily gotham (9) de face (286) de profil (303) disques (414) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (82) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (38) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (183) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (22) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (297) pieds poules (95) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (103) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (69) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (100) Valentin (56) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2015-03-28

Les Carnets du Flamand Rose: Mars 15




There goes the winter of discontent, enfin faut rien exagérer.
(Velasquez, détail)




Les tribulations d'un belge un peu gauche échoué sur la rive droite.


Mars a sonné le glas de trois ans d'hiver.
Et fût pour le Flamand Rose l'occasion de faire un bon check up, comme disait Shakespeare.
Et ça lui a demandé des efforts.
Au Flamand, of course.


Faire et défaire c'est toujours du travail.
Et aussi et surtout défaire les sentiments.

Et quand dans sa vie, on a la chance d'avoir une fois, deux fois, ou huit fois quelqu'un qui occupe toutes ses pensées, du savon du matin aux herbes du soir, ce n'est pas aussi évident qu'il n'y paraît.
En tout cas pas pour le Flamand Rose.
Les années passent, les amours demeurent.
Les pièces du coeur se multiplient, s'agrandissent, avec extensions, un jardin d'hiver ou encore la chambre mandarine.

Cette dernière en date, par ailleurs titre d'un vaudeville, aura connu son lot de rebondissements.

Mais "Winter of discontent is gone" (oui enfin il faut toujours qu'il dramaturgise, il n'y eu ni drame ni larmes) , voici le printemps joli, le grand nettoyage et les alvéoles ouvertes à l'inconnu.

William aurait écrit "Shut up, my love".
Mais le Flamand Rose dit toujours: à bientôt, Amour(s) Ami(es)...



Mars 15,Paris:


- C'est officiel: On peut arrêter les reprises de standards où on minaude avec une voix d'enfant peu charismatique. Ce qui amenait jadis une bouffée d'air frais avec Nouvelle Vague, commence sérieusement à refouler, genre moule pas cuite à marée basse.


- A la question quel livre emporteriez vous sur une île déserte? Je répondrais: "Vendredi, ou les limbes du pacifique" de Tournier. #passicon 


Je crois que je l'ai déjà dit mais:
J'aimerais quand même bien dire deux mots à l'inventeur du "sms bourré"...




- Instan: a glimpse of spring






Entre House Of Cards et Scandal, bientôt je connaîtrai par coeur la direction des toilettes depuis le bureau ovale.

- J'ai regardé Divergent en VOD, et comment dire, mon avis diverge.

C'est super les électrocardiogrammes, ça fait même pas mal, mais juste maintenant j'ai un suçon sous le pectoral gauche.

- Instan: Tabouret Emoroïd. Njut ou pas njut?






Ce soir je dîne (encore) chez les Underwood (pff). Je mets quoi? Un gilet pare balles ou mon costume de Malcolm dans Macbeth?

Vu en rue : une coque d'iPhone en forme de paquet de frites Mc Do.#quandonestpasclasseonestpasclasse


- Les prostituées font elles moins de chiffre en hiver à cause de leurs doudounes? Non juste une question.


- Instan: Lointain souvenir d'une époque où j'errais dans Paris, ignorant cette future destination.





- Un test à l'effort, c'est un peu comme un accouchement, la sage femme vous encourage, et vous accouchez d'une courbe sur un papier.


S'il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis, que penser de ceux qui en changent en permanence?


-  Je ne suis pas nostalgique puisque je garde tout comme si c'était aujourd'hui.


- Instan: accidental art 




- Mon coeur bat vite, fort, et de manière régulière. ce n'est pas un scoop.


On dit toujours que la vie est trop courte, moi je trouve surtout que la mort est trop longue.


- Un matin je comptais: 
Je suis "vraiment" tombé amoureux 8 fois. 
Le "vrai" problème, c'est que j'adore ce chiffre...



Ce mois-ci sur ma playlist: 
Junior Boys/ So This Is Goodbye



Ne pas oublier le mois prochain:

- d'aller voir Velasquez au Grand palais
- de manger beaucoup de poisson
- de ne pas avaler des couleuvres