à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (370) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (430) avant/après (14) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (155) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (266) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (50) daily gotham (9) de face (286) de profil (303) disques (414) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (82) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (38) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (183) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (22) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (297) pieds poules (95) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (103) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (69) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (100) Valentin (56) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2014-07-09

10 (bonnes) raisons de vivre dans une comédie romantique #2: La chambre.


Si c'est un motel, c'est un motel de charme.


Dans le cadre de Juillet 14: Roméo & Jubilations, il était presque incontournable de poursuivre notre étude sur les comédies romantiques qui avait débuté par #1: le resto, en faisant un détour par la chambre.
Parce qu'il s'y passe d'étranges phénomènes et pas toujours ceux auxquels vous pensez.
Voici donc dix raisons supplémentaires de vouloir vivre au pays de la romance...



- Le très pratique couvre feu:
Quand vous entrez dans la chambre de votre spacieux appart (mais à loyer modéré) à Manhattan, Brooklyn, Paris ou Bombay, pour vous livrer à votre "première fois", plus un bruit au dehors, étrangement. Pas de sirènes de flics, et pas de mômes qui braillent. Pas de voisins qui cassent la vaisselle, ou d'autres qui vous cassent les oreilles avec de l'Eurodaube. Magie.

- Ce n'était évidemment pas prévu (c'est le coup de foudre ou le 5 ème rendez vous, ça dépend du film qu'on se fait) mais bizarrement, vous êtes au top. Jambes galbées, bronzées, épilées pour ces dames, tablettes et sous-vêtements flatteurs pour ces messieurs. Pas de chaussettes trouées ou de culottes dépareillées, pas de bas qui file ou d'élastique qui baille. On porte peu mais bien.

- Les draps adhésifs: malheureusement pas en vente libre, ces draps cacheront habillement  façon toge antique,  toute partie de votre intimité lors de vos ébats ou de vos éventuels déplacement dans la pièce.
Vous êtes sur le dos? Ils collent à votre taille.
Vous êtes sur le ventre? Ils dévoilent vos jolies fesses mais pas plus.
On sonne à la porte? Ils se loveront autour de vous sans pour autant handicaper votre démarche.
Et même en pleine canicule, s'est bien connu, on fait l'amour sous les draps, histoire sans doute de sortir couverts.
Esthétique et responsable.

- On ne voit jamais les préservatifs par contre. Ah ça non. Cela briserait la baguette magique.
D'ailleurs si vous en voyez le bout, c'est que vous vous êtes trompés de film: ce n'est pas Coup de Foudre à Nothing Hill, vous avez mal lu.

- Jamais une ampoule qui a pété. Jamais rien ni personne d'ailleurs. Jamais une déco toute pourrie non plus. Un savant équilibre entre le viril sensible pour lui, et la féminité pas nunuche pour elle. On est pas chez les maniaques, mais la femme de ménage fait des heures sups pour l'amour de l'art.
Si c'est un hôtel, c'est la meilleure chambre.
Si c'est un motel, c'est un motel de charme.
Tout est nickel.

- La musique adoucit les moeurs, dit-on. Elle couvre surtout tout gémissement exagéré ou toute respiration trop rauque qui pourrait fait croire au spectateur que vous prenez vraiment du plaisir. On est pas des bêtes, mais deux âmes soeurs entrant en fusion, remember?

- On est jamais plus de deux dans un lit dans une comédie romantique. Même si le lit est toujours king size. Et puis quoi encore? Et le chien dort sur le tapis.

- Le lit ne grince jamais. Tout est fluide, jamais d'à coups, ni d'accroc, ni de choc. On ne se cogne pas. Tout est confortable, pas de gêne et encore moins de crampe. Par contre autant le dire tout de suite: c'est le kamini-sutra.

- Même quand vous suez c'est esthétique, genre rosée du matin. Pas joueur de tennis au cinquième set.

- Après l'amour, personne ne dort. et personne ne file à la salle de bains. On papote. Ou on remet le couvert. Ou on passe au réveil direct, c'est plus facile. Pas de ronflements (vous avez pourtant picolé grave hier) , pas de gueule de bois. Et si on est en semaine, il y en a un des deux qui file à l'anglaise en laissant un post it "Call me"avec un bisou sur le front.  No soucy d'haleine fétide, donc.


Et puisqu'il en faut une 11 ème:

Faire l'amour dans une comédie romantique c'est TOUJOURS génial.
Si ce n'est pas le cas, c'est que vous êtes avec la mauvaise personne, genre un(e) pervers(e) libidineux (se), et ça vous ouvrira les yeux sur l'amour de votre vie que vous alliez laisser filer.
Pas de panne, pas de bof.
Pas de migraine ce soir ou de stress coupe faim.
Vous êtes toujours au top.
Et en plus vous êtes tellement drôle....

Lire les autres 10 bonnes raisons.

RAPPEL: Merci de voter pour le sondage à deux balles dans la colonne de gauche!