à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (382) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (446) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (21) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (296) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (65) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (62) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (161) RHOBH (16) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (189) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2016-07-28

Les Carnets (de vacances) du Flamand Rose: Juillet 16


Le Flamand Rose ne révise pas ses tablettes (réalisé sans trucage).


Les tribulations d'un Flamand un peu gauche échoué sur la rive droite.
New: il est parfois aussi échoué sur une plage ou au bord d'une piscine.
Encore plus de mots fléchés, et plus de photos clichés.
Voici donc ce qu'il ne fallait pas rater jusqu'ici cet été.
Ou ce qui a raté mais qui est drôle quand même...

Lire les autres carnets.

Juillet 16, Paris:


En Juillet, pour le Flamand Rose,l'insouciance est de mise. 
Ou plutôt prescrite.
Car quand les faits sont toujours de plus en plus graves, c'est le moment de chanter dans les aigus.
Histoire de faire une moyenne et de ne pas perdre le sens de l'harmonie.

Une escapade salvatrice à la source avec les 4 éléments:

La terre des ancêtres ou des amis
L'air de la campagne ou des bulles
L'eau de la piscine ou des glaçons
Le feu sacré ou du barbecue


C'est comme ça qu'on recharge les batteries en énergies renouvelables. 
En ne prenant pas son chargeur.
En ne révisant pas ses tablettes.
En ne portant plus son portable.
En Interim ou CDD ou CDI...



- D'habitude en été, on fait comme si de rien n'était. Mais cette année, c'est impossible. L'insouciance est à marée basse.

- Je dois dire que ça m'énerve que Game Of Thrones soit à ce point prémonitoire, mais cette fois-ci c'est bien réel: Winter is coming...

- Parfois, on aimerait redevenir Clueless (ne s'y connaître en rien, être innocent de tout). Revenir 20 ans en arrière, quand le film est sorti. #impossible #backtothefuture.

- Je vais essayer quand même, en commençant par trouver la parfaite tenue pour chaque matin. Let's go to the beach...


- Insta: Pippi Longstocking/ Fifi Brindacier






- 2 julllet: Happy Pride Paris. Love always.

- Je ris quand les ricains appellent  un resto parisien "Café Graisseux" #scandal




- Heureusement qu'il y a rarement des instituts de beauté parisiens, dans les séries américaines, on craint le pire. La clinique de la forêt vierge?


- Instan: Lille in translation




- Quand on retourne dans sa famille, on a parfois l'impression d'avoir quinze ans. Et un jour on se rend compte au contraire qu'on ne les a plus.

13 juillet: Un an sans Gros Mamine Tyson. Miss you buddy.

- 13 juillet: les uniformes ont intérêt à être nickels sinon ça va chier #baldespompiers


- 14 juillet: Bon, à ce stade là on appelle plus ça des cernes, on appelle ça un panda.


- Un panda est né cet été en Belgique. La mère se porte bien mais prie pour qu'il n'ait pas l'accent.


- Instan: La pool. #bffs #summerfun #figureitout #heavenonearth




- J'ai regardé Clueless, un de mes films cultes, dans un train, 20 ans plus tard.
J'ai pris 20 ans en deux heures.

- Et je me suis souvenu que pas mal de mes tics de langages viennent du film. #whatever #anawhata? #asif!


- On est sans nouvelles d'Alicia Silverstone. Je déconne: elle va dans une série inspirée par la vie de Kyle Richards de Real Housewives Of Beverly Hills. Bin tiens. La boucle est bouclée. On ne se refait pas.


- Un autre Paris: Une autre Seine, un autre Sacré Coeur, une autre Tour Eiffel... Le jeu des sept différences. Sous le soleil.
I love Lyon.




- Insta: Accidental Art #9. #danielradcliffe #horns #alexandreaja






- 21 juillet: Bonne fête à ce pas toujours plat pays qui est le mien.

- 22 juillet: Est on certain que Suicide Squad soit la meilleure idee de titre pour le blockbuster de l'été? #iwander


- Est-on certain qu'une affiche où la Tour Eiffel se fait démonter soit une bonne idée en ce moment? #indepedenceday



- Instan: Selfeet on the red carpet.





27 juillet, 5h58: je perçois à présent toute la portée de l'idiome: Vos gueules, les mouettes!

- Tiens vlà Harvey Keitel.


Ce mois-ci sur ma playlist: St germain/ What's New?






















Ne pas oublier le mois prochain: D'errer dans Saint Germain.




PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.


Lire les autres carnets.