à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (370) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (430) avant/après (14) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (154) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (266) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (49) daily gotham (9) de face (285) de profil (302) disques (414) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (82) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (38) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (183) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (21) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (297) pieds poules (95) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (103) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (68) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (100) Valentin (55) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2016-07-31

En boucle: Paradis/ Toi et Moi.




Un hymne à l'amour qui scintille et s'interroge.


Il en fallait bien un et ce sera celui-ci.
C'est décidé: le fameux tube de l'été, ce sera Toi et Moi, Ô Paradis.

Paradis ne date pas d'hier, et ce n'est pas la première fois qu'on vous bassine sur : De Profil avec ses rengaines et remixs aux notes subtiles et aux couleurs primaires.

Du coup, on a même décidé de créer sur ce blog un label Paradis (nouveau chouchou officiel).

Ce titre, extrait du futur album Recto Verso (à paraître à la rentrée), est d'ailleurs sorti début de l'année.
Mais ils ont sorti, coup sur coup, deux remixes en juillet, l'un par Lifelike sorti le 20 juillet,  l'autre par I:Cube le 29, et que l'on vous recommande chaudement pour vos soirées aoutiennes...



Il semble pourtant qu'avec Toi et Moi, ceux qui jadis reprenaient la Ballade de Jim, ou commentaient habillement  the Queen Christine, prennent ici un tournant majeur dans leur épopée synthétique.

Toi et Moi se présente en effet à la fois comme tous les autres titres des petits français à la voix de soie, et en même temps on sent très bien, dès la première écoute, que le duo gagne en assurance dans ses risques mélodiques et ses questionnements amoureux.

Une harmonie fragile entre lyrics élémentaires et rythmique particulière  qui fait de Paradis un partenaire de plus en plus privilégié.

C'est bien simple, Toi et Moi est un hymne à l'amour qui scintille mais s'interroge.

Spéciale dédicace à mon ami Ben.


Lire les autres en boucle.

Bonus: la vidéo de la version originale, en version non sous titrée.