à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (370) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (430) avant/après (15) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (155) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (266) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (50) daily gotham (9) de face (286) de profil (303) disques (414) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (82) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (38) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (183) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (22) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (297) pieds poules (95) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (103) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (69) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (100) Valentin (57) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2015-08-15

Ne riez pas: C'est le weekend du 15 Août.



Elle: Et toi tu as fait quoi cet été?
Moi: Je viens de sortir de prison.


Attention: ce qui va suivre est de nature à choquer la sensibilité de certains lecteurs bronzés.

Le voilà il est arrivé: le tout beau, tout chaud (risque d'orages) , le sacro-saint weekend du 15 Août.
Celui qui pour beaucoup signifie la fin des vacances et la réouverture du bureau des plaintes.
Pardon d'être un peu dur, mais même coincés dans un embouteillage, il y a toujours moyen de prendre du recul...


Car si vous êtes coincé(e) dans un bouchon, ce serait un peu le pousser que d'afficher une expression de surprise. Surtout qu'avec votre bronzage à point, la peau tire encore un peu.
Cela n'empêchera pas certain(e)s de raconter leur calvaire, ce qui en passant n'a rien à voir avec l'assomption de Marie.

Jeannine,  de Trouffiou La Rebêche, expectore:

- Et toute cette pollution! Mais bon, je ne vais tout de même pas prendre le train pour sauver la planète! Je suis crevée, j'ai déjà perdu tout le bénéfice de mes vacances! En plus, comme je n'ai rien foutu en mai, juin et juillet, j'ai une pile de dossiers urgents qui m'attendent! Merci le 15 août!

Bertrand, de Gourdins en Béarn, exulte :

- On avait vraiment pas envie de rentrer. Franchement, c'était génial. On pense s'installer là-bas.
Les gens sont plus gentils, plus polis, à part les touristes bien sûr. Mais bon, quand même on aurait un peu peur de s'emmerder en hiver, vu que le seul cinéma est à 15 kilomètres et qu'il vient de brûler. Et puis il faisait trop chaud. Et le wi fi marchait pas. Et je suis cramé. Et j'ai pris deux kilos. Et on a beaucoup picolé. Je suis épuisé.

Renaud, de Paris Plages,  explose:

Paris était si tranquille. Que des touristes de bonne humeur. Maintenant, tout le monde va rentrer, y compris mes amis. Tous beaux, tous bronzés comme des merguez. Moi, je ressemble à un poulet déplumé, je songe sérieusement à postuler dans une rôtisserie.


Des témoignages parmi tant d'autres que si Marie s'est évaporée un 15 août, s'est peut être aussi parce qu'elle n'avait pas envie d'entendre autant de gémissements en si peu de temps.

L'apéro debriefing entre amis risque donc de tourner au clash de spritz:

Elle: Et toi tu as fait quoi cet été?
Moi: Je viens de sortir de prison.
Elle: C'est sympa aussi.

Une idée simple comme un glaçon pour venir rafraîchir l'ambiance.
Bon ok, ok: je me réjouis que vous ayez passé de bonnes vacances, je me réjouis surtout de vous revoir.
Et je me réjouis surtout que dans une semaine, on en parle plus.
Les vacances, sujet usé jusqu'à la corde de vos espadrilles, partira en fumée de gazole en ce weekend du 15 Août, telle Marie  happée par l'azur.
Sans les vapeurs d'apérol, bien sûr.


Vivement les sports d'hiver, c'est plus cool, il y a Jésus qui fait du patin à glace.