à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (44) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (55) actualités (370) album du moi (23) Alice (11) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (430) avant/après (14) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (27) Björk (14) Bowie (19) breaking news (155) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (17) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (266) clip vidéo (193) cocoon (5) collages & médias (41) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (34) coup de nez (19) courrier des lecteurs (17) Custers (50) daily gotham (9) de face (286) de profil (303) disques (414) Empire Of The Sun (18) en boucle (156) En Mode Dépêche (1) exclusif (142) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (82) Gainsbourg (13) Game Of Thrones (38) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (183) mon oeil (2) ne riez pas (63) news from mars (6) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (5) Paradis (7) Parismonamour (22) pas vu à la télé (4) photo de groupe (58) photographie (297) pieds poules (95) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (103) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (69) Religion cathodique (158) RHOBH (15) rien à voir (20) Róisín Murphy (36) saga (29) science fiction (49) sex & the city (13) sondage à deux balles (7) sport (48) Star Wars (48) streetart (22) téléviseur (182) top of the posts (24) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (100) Valentin (56) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2017-03-30

Les Carnets du Flamand Rose: Mars 17



Le Flamand Rose reconnaît le beau partout.



Les tribulations d'un Flamand un peu gauche échoué sur la rive droite.

Lire les autres carnets.

Mars 17, Paris:

Une fois n'est pas coutume: le Flamand Rose n'est pas bavard.
Non pas qu'il soit avare de mots, mais plutôt qu'il ne trouve pas les bons pour décrire un mois à la fois ardu et doux.
Esthétique et frénétique.
Ereintant et trépidant.

Et dans un environnement de plus en plus hostile, qui entame parfois son optimisme de légende, il se tourne vers les mythes, les fresques et les frises, qu'il contemple ou produit, pour ne pas se retrouver face aux murs d'ignorance qui semblent se dresser un peu plus chaque jour, ailleurs, avant ici?

Regarde le Beau, ressens le Bon, réécris le Bien.

Voici donc ce mois-ci un carnet 100% "Le peu de mots, le choix des photos"....





- Instan: C'est officiel, le Nouvel An Chinois est fini.




- 7 mars: la bonne nouvelle de cette fashion week c'est que pour une fois Nicki Minaj était assise. Pour une fois on a échappé à son derrière. #cachezceseinquejenesauraisvoir

- C'est officiel: il est Alain Delon.




- Un aventurier de Koh Lanta en chaussures Gucci sur la plage. Nabila crée l'émeute au salon du livre. J'ai envie de dire: Tout roule.

- C'est moi Adele n'a rien gagné ce mois-ci? Pas un award? Rien? L'Euromillion? Un tacotac? Rien?


Instan: Encore une rose (rue des Rosiers).





- 13 mars: le film 2012, déjà en 2012 c'était pas terrible mais alors imaginez cinq ans plus tard...

- Le gros problème de l'ascétisme  c'est que ça peut vite virer à:
il est juste chiant.


Instan:  Pause déjeuner /Shades and stripes (volets et rayures).




- 15 mars: Si vous ne mangez pas bio pour votre santé, celle de vos proches ou pour la planète, faites-le juste pour le goût. #meilleureclémentinedumonde

- 16 mars: Entendu dans Quotidien, Catherine Deneuve qui aime beaucoup Dries Van Noten.
Moi j'aime beaucoup tout ce qu' il y a dans cette phrase.

Instan: Urban Hieroglyph #streetart (Beaux Arts de Paris)





- Entendu au supermarché: le générique des Simpson en version jazz manouche. Ai failli me soulager dans un congélo tellement j'ai ri.


- C'est facile de pester contre les veilles qui racontent leur vie à la caissière. C'est moins facile d'envisager que c'est peut-être la seule personne à qui elles parleront aujourd'hui.


- Et merde...




- Ah, enfin: après le rosé et les pétards, les Real Housewives Of Beverly Hills sont enfin passées à la coke. Il était temps. ;)


- Non, je ne fais pas l'apologie de la drogue (au contraire). Je fais l'apologie de la connerie.


Instan: Monmartre #streetart




- 25 mars: quelqu'un dans mon immeuble joue l'hymne à la joie à la flûte à bec. #enviedemeurtre.


- J'avais oublié le saxophoniste qui joue très mal Le Parrain dans ma rue. Si tout va bien, on va bientôt avoir les danseurs de capoeira.

- Le printemps est là. Ce qui veut dire que tout est à nouveau possible. Le printemps serait-il en fin de compte ma saison préférée?


Spéciale dédicace à 37 chandelles. Happy Birthday, you...



Ce mois-ci sur ma playlist: Björk/ I Remember You









Ne pas oublier le mois prochain: 

- de ne pas se découvrir d'un fil, mais quand même de tirer dessus pour dénouer certaines choses.


Lire les autres carnets.


PS: Suivez moi sur FB, Twitter et Instagram Stéphane Custers.