à vue de nez

007 (16) 10 bonnes raisons (47) 3 en 1 (7) à mon avis (19) A.R.T. (59) actualités (381) album du moi (23) Alice (13) amour guirlandes et ... (11) art de vivre (445) avant/après (17) awards (33) B.A. (1) back to the future (18) bilan (28) Björk (16) Bowie (19) breaking news (159) Britanny: le roman photo (35) Bruxellesmabelle (21) buena vista social network (20) c'était mieux avent (120) calendrier (46) Cannes (38) cinématographe (274) clip vidéo (200) cocoon (5) collages & médias (45) comme un dimanche (3) comme un garçon (10) compils anonymes (36) coup de nez (20) courrier des lecteurs (17) Custers (54) daily gotham (9) de face (296) de profil (318) disques (425) Empire Of The Sun (19) en boucle (161) En Mode Dépêche (1) exclusif (147) fais moi une scène (1) festivités (28) films classés sans suite (3) flamand rose (87) Gainsbourg (15) Game Of Thrones (43) glee (6) Goldfrapp (5) Grace Jones (11) Hunger Games (11) J'ai 10 ans (12) Jukebox (23) La Famille Colin (20) lapin blanc (11) Les Favis (Fashion Victims) (21) livre d'images (13) ludothèque (49) Martin Parr (6) mashup de sosies (3) même pas vu (8) Michel Gondry (8) Miss Monde (14) modes et travaux (190) mon oeil (2) ne riez pas (64) news from mars (7) Ornicar (5) Oscar and The Wolf (6) Paradis (8) Parismonamour (22) pas vu à la télé (5) photo (1) photo de groupe (61) photographie (304) pieds poules (100) piqûre de rappel (2) playmobil (9) Polyphème (106) portrait pas chinois (10) pubs en tubes (6) quelle histoire (10) question (22) quotidien des héros (6) réclame (70) Religion cathodique (161) RHOBH (16) rien à voir (21) Róisín Murphy (37) saga (29) science fiction (50) sex & the city (14) sondage à deux balles (7) sport (49) Star Wars (53) streetart (23) téléviseur (189) top of the posts (26) tortilla de patatas (14) Twin Peaks (28) us et coutumes (104) Valentin (59) VHNBKBTRS (3) weekendpedia (4) Woodkid (12) Yan Wagner (9)

2015-09-24

En boucle: Alessia Cara/ Here



Alessia Cara: Ô temps suspends ton vol...


L'automne est là.
Et comme chaque année, on vous propose de vous emmitoufler dans un plaid musical pour voir les feuilles tomber.
Avec pour commencer, un écho venu des forêts canadiennes...



Alessia Cara, 19 ans et toutes ses dents de jeunesse, annonce la couleur pour cette saison: Amy Winehouse VS Lorde.
Et en fait c'est exactement ça, la panne de velours soul des molaires du fond et le flow plus incisif.

Un mélange étrange qui s'exprime entre R&B et Trip Hop, sur le single Here, exercice de style sur le sample d'Izaac Hayes (rendu célèbre par Portishead).
Son EP, Four Pink Walls devrait traverser l'Atlantique d'ici peu.

Cette douce complainte vous enveloppe et vous porte avec le vent.
Et si Alessia se demande ce qu'elle fait là, nous on se dit qu'elle n'y est pas par hasard, et qu'elle passera haut la voix les épreuves de l'hiver.



Une jeune fille à suivre à travers le brouillard, et à écouter entre quatre mur roses, comme les couchés de soleil d'automne...


Lire les autres en boucle.


Bonus: le clip, en image arrêtée, Ô temps suspends ton vol.